Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Carence de profils IT? De quoi parle-t-on? Que faire?

Hors-cadre
Par · 10/05/2019
Partager

Refrain bien connu: on manque de profils IT pour satisfaire les demandes d’emploi tandis que les formations n’arrivent pas à combler le fossé.

Quelles mesures prennent par exemple le Forem ou les différents Centres de compétences (formation) dédiés ou orientés IT/numérique en Wallonie? Les mesures du gouvernement visant à faire davantage porter les efforts sur les métiers “en pénurie” commencent-elles à porter leurs fruits? Quels types de stratégie ou de mesures sont envisagés par le Forem ou les Centres de compétences, face à une pénurie qui risque encore de s’aggraver du fait de l’évolution constante à la fois des technologies, des métiers et des compétences requises?

 

Nous allons égrener ces questions et interrogations au fil d’une petite série d’articles, à paraître à partir d’aujourd’hui.

Déséquilibre offre/demande

Agoria parle d’environ 8.000 postes vacants, côté wallon, requérant des profils IT. En 2018, le Forem dit avoir diffusé 13.205 offres d’emploi correspondant à des postes IT disponibles (voir le tableau ci-dessous pour une répartition des types de profils demandés). Ce chiffre porte à la fois sur des CDI et de l’intérim.

Par ailleurs, en cette fin avril, la base de données du Forem indiquait une “réserve” de profils (ou des compétences) IT se montant à 2.613 unités, certains profils étant davantage représentés que d’autres – ne répondant donc pas forcément à l’ampleur de la demande dans chaque métier. Les pourcentages repris dans le tableau ci-dessous en attestent.

Postes proposés en 2018 en Wallonie  (Forem + flux hors Accent, Actiris et VDAB)

Réserve de main d’œuvre en Wallonie (au 30/04/2019)

Web designer 65 6 %
Gestionnaire d’exploitation informatique 778 11 %
Analyste informatique 2 065 7 %
Développeur informatique 6 883 16 %
Web développeur 152 8 %
Spécialiste de réseaux 775 3 %
Géomaticien 10 0 %
Analyste business 235 4 %
Chef de projet informatique 2 124 8 %
Technicien de maintenance en informatique 118 38 %
Total 13 205 2 613

Le pourcentage élevé de profils “techniciens de maintenance” est particulièrement remarquable. D’une part, par son ampleur (38% de la totalité de la “réserve de main d’oeuvre”). D’autre part, comme le souligne d’ailleurs le Forem, parce qu’il s’agit là d’un métier qui “tend à disparaitre, vu les évolutions des métiers et outils de l’informatique”. Cette disparition explique d’ailleurs, selon l’organisme, que ces chercheurs d’emploi ne trouvent pas chaussure à leur pied et qu’ils constituent une grosse part de la réserve.

Une “conversion” serait donc plus que nécessaire.

En matière de comparaison offre / demande, le discours tenu par la majorité politique en place en Wallonie depuis deux ans a souvent été de dire, avec insistance, qu’il y avait là plus qu’un paradoxe inacceptable.

Le fait est que la disparité est interpellante – mais

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

A suivre: De nouvelles formations à inventer – Des ressources qui demeurent insaisissables – Des “compétences” numériques certes, mais lesquelles ? – Que font les Centres de Compétences ?

Carence de profils IT? De quoi parle-t-on? Que faire? (2)
Partager

Laisser un commentaire