Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Afelio (NRB) mise sur l’opération “Coup de poing” pour recruter

Article
Par · 24/01/2019
Partager

Une bonne vingtaine de postes sans doute à pourvoir en cours d’année. Voilà les besoins qu’identifie la filiale Afelio de NRB pour 2019. En continuité donc avec l’année dernière pendant laquelle la société a engagé 21 nouvelles personnes, pour un effectif total d’une centaine de personnes (85 permanents, le reste étant des freelances).

Profils recherchés? “Un peu de tout” – depuis des développeurs jusqu’à des chefs de projet et de programme en passant par des testeurs, des business analysts, des spécialistes UX (user experience), sans oublier des coachs en méthodologie Agile. Voir par ailleurs, plus loin dans l’article, la situation actuelle en termes de profils et compétences, au sein du groupe NRB.

Les développeurs constituent toutefois le gros des besoins. Olivier Lallemand, nouveau directeur d’Afelio depuis le début de l’année (il en était le directeur opérationnel depuis sa création), estime que sa société aura besoin de “15 à 20 profils” de ce type en 2019.

Recrutement (quasi) garanti

Pour les trouver, la société mise notamment sur le programme “Coup de poing”, imaginé l’année dernière par la Région wallonne pour donner un coup… de pouce à la formation de profils en pénurie.

Nom de baptême que lui a donné NRB: “Software Academy”.

Coup de fouet pour les profils en pénurie

Petit rappel des dispositions de l’“Opération Coup de poing”…

Pour les métiers considérés comme étant en pénurie, le dispositif permet à un employeur ayant besoin d’au moins 8 personnes pour une même fonction de demander au Forem, épaulé par les Centres de compétences, de mettre en oeuvre une formation sur mesure, respectant les besoins spécifiques de ladite société. Plusieurs sociétés d’une même zone, ayant un volume de demande similaire, peuvent également se coaliser pour la création d’une formation elle aussi clé-sur-porte.
En échange de cet effort de personnalisation de formation, et pour pouvoir bénéficier de l’aide financière publique que cela représente, l’entreprise (ou les entreprises) s’engage(nt) à embaucher, en CDI, au minimum 80% des personnes ayant bénéficié de la formation.

Par ailleurs, les apprenants qui terminent leur formation avec succès bénéficient d’une “prime” de 350 euros nets (la prime est exonérée fiscalement).

Du 18 mars jusqu’à la fin de l’année, douze apprenants-stagiaires pourront

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager

Laisser un commentaire