Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Un Plan du Numérique pour quoi faire?

Dossier
Par · 24/08/2015

Sommaire

  1. Pierre Rion: le (futur) Plan Numérique doit être l’affaire de tous Publié par Brigitte Doucet, 21/08/1515 Pierre Rion: le (futur) Plan Numérique doit être l’affaire de tous Choisi comme président du Conseil du Numérique, Pierre Rion revient sur ses travaux, quelques idées maîtresses qui en ont émané et certains désirs personnels. Et préconise un suivi réel - et indépendant - de la mise en oeuvre.
  2. Benoît Macq: mobiliser les meilleurs sans oublier l’inclusion Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Benoît Macq: mobiliser les meilleurs sans oublier l’inclusion Alors que les travaux dirigés par le Conseil du Numérique se terminent, quelle est la perception des objectifs à atteindre et des pistes possibles au niveau du Cabinet Marcourt? Nous avons rencontré Benoît Macq, expert au Cabinet, par ailleurs l’un des artisans du travail préparatoire et professeur à l’UCL.
  3. Benoît Hucq (AdN): le travail fourni ne peut accoucher d’une souris Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Benoît Hucq (AdN): le travail fourni ne peut accoucher d’une souris Alors que les travaux se poursuivent pour dégager les propositions et mesures qui auront le plus d'“impact” sur l'économie, Benoît Hucq, directeur de l'AdN, pointe quelques éléments majeurs qui se sont dégagés des travaux du Conseil du Numérique et de ateliers de travail thématiques. Des éléments que l'on devrait retrouver, développés, dans le futur Plan du numérique.
  4. Secteur IT. Objectif: croissance Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Secteur IT. Objectif: croissance Secteur IT trop restreint, trop modeste. Acteurs insuffisamment acquis à la volonté de croissance et de présence à l’international. Les remèdes passeront par l’adoption de nouveaux codes et réflexes et par la mise en oeuvre de nouveaux processus d’encadrement.
  5. Transformation numérique de l’économie Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Transformation numérique de l’économie Eveiller aux avantages du numérique et faire sauter le pas à tous les acteurs imposera de travailler sur tous les curseurs. L’efficacité ne sera au rendez-vous qu’avec une sérieuse dose de bonne volonté et de mise en commun des moyens - qu’il s’agisse de compétences, de ressources logistiques, d’action locale. Nombre de propositions vont dans ce sens.
  6. Bâtir et irriguer un “territoire numérique” Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Bâtir et irriguer un “territoire numérique” “Comment faire de la Wallonie une giga-région”, aménager les éléments d’infrastructure nécessaires à l’indispensable “transformation numérique”. Des pistes sont évoquées du côté des télécoms ou encore de data centers qui pourraient réancrer certaines activités et permettre l’essor de nouveaux acteurs et métiers.
  1. Enseignement et formation: carburants du numérique Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Enseignement et formation: carburants du numérique Quelques idées évoquées pour relever les défis des compétences numériques. A commencer par le monde de l’enseignement où les mentalités et les attitudes doivent encore évoluer - bien au-delà des seuls moyens technologiques mis à disposition. Moyens qui, à eux seuls, sont un réel challenge. L’école doit notamment revoir sa copie en termes de motivation et de “formatage” de ses chères têtes juvéniles.
  2. Aides et financement: halte à la rigidité Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Aides et financement: halte à la rigidité entrepreneur, entrepreneuriat, collaboration Une réflexion est en cours pour concevoir des aides spécifiques, davantage adaptées au contexte des acteurs du numérique. Mais les moyens d’aider les entreprises et de viser la croissance vont bien au-delà du seul aspect financier.
  3. Prolonger le rôle du Conseil du Numérique? Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Prolonger le rôle du Conseil du Numérique? Pour surveiller de manière critique et indépendante le déploiement du futur Plan numérique, l’idée fait son chemin d’une prolongation du Conseil du Numérique. Sans doute sous une forme adaptée.
  4. Rapport Roland Berger: un outil de travail, parmi d’autres Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Rapport Roland Berger: un outil de travail, parmi d’autres Le cabinet Roland Berger a rédigé un rapport sur la situation du secteur IT wallon et de l’économie locale. Un rapport aux conclusions tantôt considérées comme très utiles, tantôt comme insuffisamment pertinentes.
  5. Plan du Numérique. Des préparatifs “labyrinthe” pour une épure efficace? Publié par Brigitte Doucet, 21/08/1515 Plan du Numérique. Des préparatifs “labyrinthe” pour une épure efficace? Comment le Conseil du Numérique a-t-il travaillé? Quels échanges sont intervenus avec les groupes de travail thématiques, avec le cabinet Roland Berger? Quel rôle a joué Jean-Claude Marcourt? Quel poids ont eux les propositions formulées via le site participatif Printemps du Numérique?
  6. Les membres du Conseil du Numérique Publié par Brigitte Doucet, 24/08/1515 Les membres du Conseil du Numérique Pierre Rion, président du Conseil du Numérique. Aujourd’hui, business angel  (il a notamment placé ses…
Partager

Pendant la majeure partie du premier semestre de l’année, plusieurs dizaines de personnes ont préparé le terrain pour ce qui doit devenir, cet automne, le “Plan du Numérique” wallon.

Un Conseil du Numérique, formé de 18 acteurs du monde du numérique (télécoms, médias, multimédia, développements et solutions Internet, services IT, recherche, e-santé…), et des groupes de travail thématique, constitués de professionnels et d’experts, ont listé, réfléchi et planché sur des idées et propositions.

Qu’en est-il sorti et quelle suite y sera donnée?

Autre axe des Assises du Numérique: le site participatif “Printemps du Numérique” et les contributions et propositions qu’il a récoltées du côté du grand public – simples citoyens ou professionnels.

Qu’ont donné tous ces travaux et appels à contribution? Quelle suite y sera donnée?

Source: Cabinet du Ministre Jean-Claude Marcourt.

Ce dossier, réservé à nos abonnés Premium (à l’exception des trois interviews qui sont en accès libre), passe en revue un certain nombre d’idées et de propositions émises qui s’adressent aux diverses facettes du futur plan numérique: équipement du territoire (en infrastructure télécoms ou autres ressources), promotion des compétences (à commencer au niveau de l’enseignement), aide à la “transformation numérique” des acteurs économiques, changement de certaines mentalités, mise en oeuvre de nouveaux instruments d’encadrement et de promotion de la croissance…

A découvrir également: la mission future que pourrait assumer un Conseil du Numérique bis, structuré autrement, et trois interviews.

Nous avons rencontré Pierre Rion, président du Conseil du Numérique, Benoît Hucq, directeur de l’AdN (Agence du Numérique, ex-AWT) et Benoît Macq, professeur à l’UCL mais aussi expert, depuis près d’un an, auprès du Cabinet Marcourt.

Petit bilan quelques semaines avant que le Conseil du Numérique ne remette son rapport final et ses propositions précises au gouvernement (2ème quinzaine de septembre) et que ce gouvernement, après arbitrage, ne dévoile son Plan du numérique (octobre?).

A découvrir dès lors:

  • ce que Pierre Rion pense du casting du Conseil du Numérique qu’il a présidé
  • les orientations considérées comme prioritaires
  • certaines des idées et propositions qui ont été formulées. Du genre “hubs à l’exportation”, “giga quartiers” équipés en très haut débit Internet, de nouvelles pistes pour les aides aux entreprises (start-ups comprises), la manière d’assurer la gouvernance du Plan par un organe neutre voire par un “Monsieur Numérique”, des “ambassadeurs numériques” pour l’Administration…
  • pourquoi le Conseil du Numérique n’a pas chiffré les mesures qu’il recommande, propose, voire préconise
  • comment les différents cénacles créés (Conseil, groupes de travail, site participatif, Comité des Sages, cabinet Roland Berger…) ont collaboré, échangé, travaillé…

Petits rappels en guise de préambule…

Un Plan du Numérique pour quoi faire?

L’un des objectifs essentiels de ce futur Plan du Numérique sera d’instiller une nouvelle dynamique à l’économie wallonne, de rattraper certains retards largement documentés, d’impulser des politiques et initiatives plus volontaristes où la Wallonie déciderait de jouer la carte de l’avant-garde.

Les grands défis à relever?

  • “accélérer la participation et l’intégration de la Wallonie dans l’économie numérique en dopant la demande
  • encourager le développement d’une véritable industrie numérique wallonne, productrice de biens et de services à haute valeur ajoutée; engager un programme de croissance pour toutes les entreprises du numérique; garantir dans le long terme une infrastructure wallonne performante
  • intégrer le numérique au service de la croissance et de la compétitivité des entreprises
  • développer une “culture numérique” auprès des citoyens et, plus spécifiquement, des jeunes Wallons dans le cadre de leur éducation et de leur formation.”

L’agenda à venir?

  • mois d’août: travail d’élagage, de synthèse, de hiérarchisation des mesures, traduites (si possible) en actions concrètes
  • réunion le 18 septembre du Conseil du Numérique pour examiner et approuver un plan reprenant les priorités
  • envoi du document et des recommandations au gouvernement wallon (via le Cabinet Marcourt)
  • dévoilement du Plan du numérique par le gouvernement: octobre? novembre? Personne ne se risque à avancer de date…

Quel budget pour le numérique?

Cela avait été l’un des écueils, jamais résolu, du Master Plan TIC que le ministre Marcourt avait fait préparer en 2012 et qui, en tant que tel, n’a jamais vu le jour: les moyens à y accorder.

Dans l’état actuel des choses, le futur Plan du Numérique n’est encore associé à aucune somme clairement définie mais on parle de 200 millions, voire plus. Ce chiffre est en fait inspiré du budget signalé pour l’axe V (“Intégration du numérique”) du Plan Marshall 4.0. Ce budget est officiellement de 244,8 millions d’euros et couvre 4 axes:

  • mise en oeuvre d’un Plan numérique
  • administration 4.0
  • développement des technologies Smart Cities
  • projets innovants en matière de mobilité.

Relire l’article que nous avons consacré aux composantes pro-numérique du Plan Marshall 4.0.

Partager
Acheter ce dossier