Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

DOSSIER – Smart participation: l’inconnue du citoyen dans l’équation smart city

Dossier
Par Brigitte Doucet, Jean-Luc Manise · 07/09/2018

Sommaire

  1. Le numérique, moyen et non finalité pour la participation citoyenne Publié par Brigitte Doucet, 07/09/1818 Le numérique, moyen et non finalité pour la participation citoyenne Le GAL (Groupe d’Action Locale) Meuse@Campagnes a intégré un volet numérique à son programme stratégique. Objectif: se servir du numérique comme facteur de dynamique participative citoyenne. Open data, open source, solutions collaboratives mais aussi travail sur le terrain en sont les éléments fondamentaux.
  2. Bibliotheca Andana, mémoire d’un territoire Publié par Brigitte Doucet, 07/09/1818 Bibliotheca Andana, mémoire d’un territoire Pas de ville intelligente sans mémoire. A Andenne, l’archiviste de la ville alimente sans relâche le premier site belge de partage d’archives communales: Bibliotheca Andana. La valeur patrimonial du passé s’y enrichit tous les jours, en ce compris en mode c“rowdsourcing“ et participation citoyenne.
  3. CitizenLab, champion belge de la consultation populaire en-ligne Publié par Brigitte Doucet, 07/09/1818 CitizenLab, champion belge de la consultation populaire en-ligne Arlon, Mons, Liège, Flobeck, Grez-Doiceau, Marche-en-Famenne… CitizenLab, start-up “gov tech“ bruxelloise incubée chez Start@IT KBC, se focalise sur l’engagement citoyen. Au gré des projets réalisés pour ses clients, sa plate-forme hérite de nouveaux potentiels.
  4. Fluicity: pas de participation citoyenne sans tiers de confiance? Publié par Brigitte Doucet, 07/09/1818 Fluicity: pas de participation citoyenne sans tiers de confiance? La démocratie participative en continu, la voix rendue au citoyen… Un “business model” est en passe de naître et s’expérimente du côté d’un nombre croissant de villes et communes belges pour moderniser et dynamiser la conduite de leurs relations avec les habitants. Parmi les plates-formes proposées: celle de Fluicity…
  1. WilWay et l’alibi du Programme Stratégique Transversal communal Publié par Brigitte Doucet, 07/09/1818 WilWay et l’alibi du Programme Stratégique Transversal communal Faible visibilité des projets publics, manque d’outil de gestion et suivi de projets, multiplicité des silos de données, pas d’intégration du PST (Programme Stratégique Transversal) des communes: WilWay veut y remédier avec un outil de gestion de projets qui décloisonne les services. Et qui fasse ensuite office de plate-forme collaborative entre citoyens et politiques.
  2. Participation citoyenne: des outils nombreux mais trop peu maîtrisés Publié par Brigitte Doucet, 07/09/1818 Participation citoyenne: des outils nombreux mais trop peu maîtrisés Permettre au citoyen de s’impliquer dans les décisions et les projets de sa commune. Lui (re)donner droit au chapitre, au quotidien. Les outils numériques sont un nouveau levier, encore très méconnu, sous-exploité, mal maîtrisé. Le Smart City Institute sort, fin septembre, un petit guide pratique qui documente et explique l’utilisation de huit de ces “outils” - open data, plates-formes contributives, living labs, hackathons, gamification…
  3. Doit-on mieux identifier les citoyens participatifs? Publié par Brigitte Doucet, 07/09/1818 Doit-on mieux identifier les citoyens participatifs? Jusqu’où pousser l’identification des citoyens à qui les villes et communes proposent de jouer la carte de la participation active à des projets ou sondages? Le crowdsourcing suppose-t-il une ouverture totale des espaces électroniques? La qualité des données et des futures décisions suppose-t-elle une surveillance et une vérification des profils? Un outil d’authentification mobile, tel Itsme, est-il une piste?
  4. Neutralité ou appropriation politique partisane? Publié par Brigitte Doucet, 07/09/1818 Neutralité ou appropriation politique partisane? Préserver la neutralité et le “geofencing” des plates-formes de participation citoyenne. Vaste débat. C’est en tout cas là l’une des questions auxquelles ceux qui les déploient doivent réfléchir, en amont.
  5. La technologie n’est pas tout Publié par Brigitte Doucet, 07/09/1818 La technologie n’est pas tout Que la technologie ne soit pas une fin mais un instrument, un levier de participation citoyenne, avait été illustré, fin 2017, lors l’événement “Smart Gouvernance: comment mieux interagir avec les citoyens” organisé par FuturoCité. Retour sur les constats posés.
Partager

Le “smart” est de plus en plus mis à toutes les sauces. En ce compris, dans l’espace et le contexte public. Villes, communes, territoires ou région connecté(e)s sont devenus, semble-t-il souvent, le nouveau discours de green washing à la mode. Le tout-à-la-technologie commence à être tempéré par des analyses plus objectives de ce qui est possible, recommandé ou judicieux de mettre en oeuvre. C’est le retour du balancier vers une position plus équilibrée qui prend davantage en compte les multiples dimensions d’une “smart city”.

Mais l’un des ingrédients majeurs, pour l’élaboration, la pertinence et l’adoption des projets, reste encore peu utilisé. A savoir: la participation active, responsable, informée du citoyen “lambda”.

Les solutions et “outils” technologiques se multiplient – plates-formes de consultation et/ou de “co-création”, chatbots, réseaux sociaux, hackathons, living labs… Mais les choix demeurent difficiles pour les édiles et responsables locaux, la compréhension de leurs avantages et inconvénients parfois minimale.

Dans ce dossier, nous vous proposons quelques réalisations pratiques et une analyse des motivations de ceux qui les ont déployées. Avec, souvent, la prise de conscience que la technologie, en effet, n’est pas tout, n’est pas une fin en soi, et ne pourra contribuer à rendre nos lieux de vie citoyenne plus “intelligents” que si l’on n’oublie pas les particularismes des relations purement inter-individuelles.

Bonne lecture…

Petit rappel pour les abonnés Premium:
vous avez droit à recevoir gratuitement ce dossier en format PDF.
Pour le recevoir, il vous suffit de nous le signaler à l’adresse redaction@regional-it.be.

Partager
Acheter ce dossier