Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • How & Why you should register / subscribe?

“Smart cities”: réponses concrètes face au buzz

Dossier
Par · 18/05/2017

Sommaire

  1. Smart City: gare au syndrome de la grenouille Publié par Brigitte Doucet, 18/05/1717 Smart City: gare au syndrome de la grenouille Au-delà du “buzz”, comment peut-on définir le périmètre et le contenu d’une stratégie “smart city”? Quels sont les ingrédients indispensables? Quelle interaction susciter entre la ville et le citoyen? Comment “doser” les projets et la stratégie? Nous passons quelques éléments de base en revue.
  2. Andenne et les open data: mieux vaut anticiper… Publié par Brigitte Doucet, 18/05/1717 Andenne et les open data: mieux vaut anticiper… Pour pouvoir embrayer sur tout projet ou initiative qui verrait le jour, au niveau local ou régional, la ville d’Andenne a donné le coup d’envoi d’une stratégie “open data”.
  3. Houffalize: co-créer avec les utilisateurs finaux Publié par Brigitte Doucet, 18/05/1717 Houffalize: co-créer avec les utilisateurs finaux Houffalize est l’une des deux communes que la start-up LetsGoCity a embrigadées pour servir à la fois de terrain de test grandeur nature pour valider et enrichir son appli mobile de services au citoyen. Coup d’oeil sur la démarche de la ville.
  4. CitizenLab veut rendre les citoyens réellement “participatifs” Publié par Brigitte Doucet, 04/05/1717 CitizenLab veut rendre les citoyens réellement “participatifs” Les villes de Liège et Mons ont toutes deux choisi récemment une solution de consultation populaire en-ligne, de type “citoyen participatif”. Objectif: les impliquer dans le choix des projets de rénovation urbaine (ou municipale), notamment dans une perspective de “smart city”. Auteur: la start-up bruxelloise CitizenLab.
  1. Dinant: la fibre, soit, mais quoi en faire? Publié par Brigitte Doucet, 18/05/1717 Dinant: la fibre, soit, mais quoi en faire? Dinant a déployé un réseau urbain fibre optique reliant certains de ses points-clé (en termes administratifs et touristiques). Premiers usages: la gestion des caméras de surveillance et le WiFi. Avant d’autres projets potentiellement plus ambitieux - si les budgets suivent…
  2. Mons-Borinage-Centre: un projet de déchets connectés Publié par Brigitte Doucet, 18/05/1717 Mons-Borinage-Centre: un projet de déchets connectés Hygea, intercommunale de la région de Mons-Borinage-Centre, planche sur un projet d’équipements des bulles à verre de la région en capteurs pour une gestion plus efficace de la collecte et le traitement de ces déchets. Avant de l’étendre à d’autres catégories?
  3. Des étudiants de l’UNamur: l’open data au karcher Publié par Brigitte Doucet, 18/05/1717 Des étudiants de l’UNamur: l’open data au karcher Des étudiants en informatique (2ème master) de l’UNamur ont mis les mains dans le cambouis des jeux open data de la Ville. Objectif: les rendre réellement exploitables et compréhensibles par les développeurs mais aussi - et surtout - les simples citoyens. Résultat? Des protos d’API et de mini-sites Web pour requêtes en langage naturel.
  4. Enchant-IT: une maquette vaut mieux qu’un long discours Publié par Brigitte Doucet, 18/05/1717 Enchant-IT: une maquette vaut mieux qu’un long discours Une maquette, bien réelle, intégrant une série d’exemples de projets pour “ville intelligente” a été imaginée par une équipe de développeurs, à l’occasion d’un Startup Weekend. Pas pour en faire une activité commerciale mais pour sensibiliser villes et communes aux potentiels “smart city”. Elle espère faire un large tour des clochers…
Partager

Dans ce dossier consacré aux “smart cities”, nous vous proposons un petit florilège de projets placés sous cette appellation très en vogue des “villes intelligentes”, c’est-à-dire des villes, communes, territoires qui s’appuient sur les nouvelles technologies mais aussi sur des principes plus participatifs et collaboratifs pour rendre leurs services et leur environnement plus “efficace”. Qu’il s’agisse de mobilité, de sécurité, d’administration, de gouvernance, de services publics…

Pas de grande théorie mais un coup de projecteur sur plusieurs projets – à Houffalize, Dinant, Liège, Namur, dans le Hainaut…

Des projets de natures diverses, allant d’une solution d’information et de notification à la population, co-construite avec les premiers intéressés, jusqu’à l’optimisation de la collecte de certains déchets, en passant par la mise en oeuvre d’outils et d’éléments d’infrastructure destinés à accueillir et rendre possible de futurs projets et services (base de données ouvertes à tous, réseau fibre optique…).

Seule exception au fil rouge “projets réels” choisi pour ce dossier, un article, intitulé “Le syndrome de la grenouille”, qui fait brièvement le point sur la manière de définir le “périmètre” et le contenu d’une stratégie “smart city”, sans tomber dans le piège de vouloir à toute force répondre à la définition, souvent floue et trop multi-facettes, de ce que devrait être un “smart territoire”.

Quels sont les ingrédients indispensables? Quelle interaction susciter entre la ville et le citoyen? Comment “doser” les projets et la stratégie? Nous donnons quelques éléments de réponse glanés à l’occasion de récentes conférences – locales – données sur le sujet.

Nous vous souhaitons une lecture inspirante de ces quelques exemples.

Partager
Acheter ce dossier