Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Belgian AI Week: la prochaine édition sera… européenne

Article
Par · 20/03/2021
Partager

La Belgian AI Week fut fertile en ateliers, conférences, débats, échanges, voire même quelques annonces. Elle s’est clôturée sur la promesse de remettre le couvert l’année prochaine à la même époque: du 14 au 18 mars 2022. Et, surtout, d’en faire une Semaine européenne de l’IA.

La dernière journée de l’édition 2021 avait été dédiée à la présentation et à des échanges entre réseaux et “hubs” AI nationaux européens (France, Pays-Bas, Grand-Duché, Danemark, Suède, Suisse, Hongrie) ainsi qu’à un exposé par des représentants de l’Union européenne. 

L’expérience vécue tout au long de la semaine ainsi que cette journée de clôture ont convaincu toute une série de représentants d’autres pays du sérieux et de l’intérêt de l’initiative belge.

Il y aura donc, dès l’année prochaine, une European AI Week. “Parce que la prise de conscience est bien réelle que l’Europe, en la matière, est trop fragmentée”, déclarait Nathanaël Ackerman, coordinateur de la coalition AI4Belgium.

Avancer en ordre dispersé alors que l’on veut démontrer une valeur et une différence face aux ogres de l’AI que sont la Chine et les Etats-Unis est en effet contre-productif (pour s’en convaincre définitivement, il suffisait de suivre la conférence de Pascal Coppens, intitulée “China, the first AI superpower”).

Reste à démontrer que l’union est possible dans les faits et dans les gestes…

Petit bilan chiffré de la Belgian AI Week 2021:
– environ 8.000 participants (en virtuel) aux différents événements qui ont émaillé la semaine, dans tous les coins du pays
– 56 sessions (conférences, ateliers, débats citoyens…)
– 230 orateurs et intervenants (60% d’hommes – 40% de femmes)

Quelques annonces effectuées dans le courant de la semaine:

– inauguration officielle d’un projet du groupe de travail Ethics & Law d’AI4Belgium qui débouchera sur la création d’un “assessment tool” qui permettra à quiconque initie un projet IA d’évaluer son caractère éthique et le degré de fiabilité (au sens anglais de “trustworthy”) des mécanismes mis en oeuvre, en accord avec la spécificité vers laquelle l’Europe veut tendre – nous y reviendrons dans un prochain article
– lancement effectif, lui aussi, du défi Elements of AI qu’AI4Belgium et SPF Support & Stratégie lancent à destination des entreprises belges (de toutes tailles). Objectif: inviter les entreprises à promouvoir activement ce MOOC en interne, en se fixant un objectif à atteindre d’ici la fin de l’année (par exemple en nombre ou en pourcentage de collaborateurs ayant suivi le MOOC). Avec en guise d’incitant gamifiant, la possibilité de se mesurer (virtuellement) aux autres et de gagner un cachet d’entreprise innovante…
– annonce par l’ULB et la VUB de l’inauguration du FARI, nouveau centre de recherche bruxellois dédié à l’AI et, plus particulièrement, ses implications et enjeux éthiques et sociétaux – nous vous en parlions ici
– annonce par l’équipe de Digital Wallonia 4 AI d’un programme Start-IA pour le secteur public – à lire dans un tout prochain article
– premiers résultats de l’étude “Baromètre IA dans le secteur hospitalier belge” – plus d’infos dans un article à paraître la semaine prochaine
– lancement par le SPF Economie d’une campagne de sensibilisation et d’évangélisation de l’Intelligence Artificielle à destination des PME – relire notre article.

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?