Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

L’e-santé au coeur des Digital Wallonia Startup Awards 2020

Article
Par · 02/03/2021
Partager

Comme depuis plusieurs années, un jury composé de divers acteurs de l’animation économique et de l’accompagnement des start-ups numériques wallonnes a élu trois jeunes pousses qui, en 2020, se sont particulièrement distinguées. Que ce soit par une progression de leur chiffre d’affaires ou par le coup d’accélération qu’elles ont réussi à l’occasion de leur passage dans une des structures d’accompagnement que compte le paysage local.

Crise sanitaire oblige, le prix du développement international n’a cette fois pas été attribué – remplacé par un prix récompensant l’action sociétale.

Est-ce l’effet du hasard ou le résultat d’un inconscient collectif bel et bien marqué par les circonstances? Toujours est-il que les trois lauréates, cette année, évoluent ou sont par divers aspects directement liées au domaine de la santé.

Le prix Startup de l’Année revient en effet à Oncomfort (Wavre), qui a développé une appli basée sur la réalité virtuelle pour “immerger” le patient dans un univers parallèle qui anesthésie en quelque sorte sa perception de la douleur ou son anxiété. L’hypnothérapie via l’AR/VR est une nouvelle discipline ou, en tout cas, l’évolution d’une pratique qui commence à être acceptée par le monde médical.

C’est la deuxième fois qu’Oncomfort décroche un prix Digital Wallonia puisque la société avait déjà été nominée, l’année précédente, dans la catégorie “International Award”.

Source: MintT

MintT (mi-bruxelloise, mi-carolo) est, elle, désignée “Accélération Startup” 2020, en raison d’un parcours prolifique au sein du WSL.

Petit rappel: la société est l’auteur de la solution ISA, qui assure une surveillance visuelle, respectueuse de la vie privée, pour la détection et prévention de chutes ou de comportements à risque de patients ou de personnes âgées ou isolées.

La solution, qui vise une clientèle d’établissements hospitaliers, de maisons de repos ou de maintien à domicile, combine capteurs de mouvement, analyse d’image et analyse algorithmique. 

En 2020, la société a procédé à une levée de fonds afin de s’engager dans une phase de croissance davantage accélérée et faire son entrée sur divers marchés au-delà de nos frontières.

Et le Prix “Bonne cause”/ “For good” est attribué à DNAlytics (Louvain-la-Neuve), en raison de la solution développée afin de mieux objectiver les études de sûreté et d’efficacité des vaccins anti-Covid. Spécialisée dans l’analyse de grands jeux de données, dans le domaine de la santé et des sciences du vivant, DNAlytics a imaginé un nouveau modèle analytique permettant de randomiser [distribuer aléatoirement] et d’éviter les biais lors de la sélection de patients appelés à participer aux études cliniques qui testeront et étudieront les divers vaccins potentiels contre le Covid-19. Relire l’article que nous y avions consacré.

Tout au long de l’année, DNAlytics a multiplié les projets et les réalisations directement liés à la lutte contre le Covid, en mettant ses compétences analytiques et algorithmiques au service du secteur de la santé et de la recherche. Avec l’UZ Leuven, la jeune société a par exemple réalisé les tout premiers tableaux de bord visualisant les taux de contaminations et leur évolution (avant que Sciensano ne reprenne la main) et a participé au développement d’une premier solution de traçage de contact – là aussi plusieurs mois avant que ce qui allait devenir l’appli “officielle” ne soit intronisée.

C’est encore DNAlytics qui a imaginé, notamment en collaboration avec Opal, une solution de surveillance du taux d’occupation des lits d’hôpitaux.

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?