Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Opal Solutions propose une solution de vision temps réel de la saturation hospitalière

Article
Par · 20/03/2020
Partager

Ce lundi 23 mars, une nouvelle solution sera déployée dans plusieurs hôpitaux qui devrait permettre d’avoir une vision temps réel précise de la situation en termes de saturation ou d’occupation de lits et de besoins logistiques des hôpitaux, engagés dans la course de vitesse contre la progression du Covid-19.

Cette solution, c’est un nouveau module – baptisé Infection – Monitoring Covid-19 – qui vient se greffer sur la solution Careboard de la société brabançonne Opal Solutions. Nous vous en avions déjà parlé dans cet article.

Petit rappel: Careboard est un outil de suivi et de gestion des activités et ressources, au quotidien, des unités de soins et des départements infirmiers. Développé en collaboration avec des collaborateurs et des équipes de direction de départements infirmiers (notamment à l’Hôpital Saint-Pierre de Bruxelles), il procure un tableau de bord centralisé (par collecte et injection automatique des données) affichant les charges de travail, les taux d’activités de chaque service ainsi que le “ressenti” des équipes (personnel dépassé par la charge de travail, nécessité de réaffecter des personnes à d’autres services…).

La situation de terrain, en temps réel

Voici déjà 15 jours, réagissant rapidement à l’urgence épidémique qui se profilait, l’équipe d’Opal Solutions a développé une nouvelle fonctionnalité permettant aux infirmières et personnel soignant d’encoder rapidement, sur smartphone, tablette ou ordinateur fixe, les relevés chiffrés afin de pouvoir tenir le décompte, en temps réel et en situation réelle, des besoins et des ressources: cas présumés, cas positifs, lits disponibles, lits en réserve.

Les chiffres ainsi encodés au fil de la journée sont immédiatement centralisés dans Careboard. Sans réencodage.

“Jusqu’ici, les hôpitaux le font encore manuellement, sur papier”, explique Xavier Rouby, fondateur et directeur d’Opal Solutions. “En général, une réunion de briefing intervient vers 11 heures du matin. Les données sont ensuite remontées vers le fédéral. Et les équipes se mettent alors à la recherche des ressources dont ielles ont ou vont avoir besoin.” Un processus lent, complexe.

 

Xavier Rouby (Opal Solutions): “Une solution pour mesurer la situation (nombre de cas, taux d’occupation des lits) en temps réel et évaluer la saturation de capacité hospitalière.”

 

“Notre solution va accélérer sensiblement le processus et fournir à tout le monde – hôpital, autorités publiques – les statistiques réelles, en temps réel. 

Dans une situation telle que l’épidémie Covid-19, avec la progression exponentielle qui la caractérise, on ne peut se contenter de modèles de simulation [d’évolution] reposant sur des données qui datent ne serait-ce que d’un jour, voire de plusieurs jours.”

Lien vers une petite vidéo expliquant brièvement le fonctionnement et l’utilité de Careboard et de son nouveau module Monitoring Covid-19.

Pour toute prise de contact avec la solution Opal Solutions, les établissements hospitaliers intéressés peuvent passer par ce formulaire en-ligne.

L’argument du temps réel est important non seulement pour prédire l’évolution mais aussi et de manière plus immédiate pour avoir une vision précise des besoins, ressources et recours possibles. “Non seulement, un hôpital pourra ainsi avoir en interne une meilleure vision de sa propre situation mais, au niveau inter hospitalier ou national, on pourra voir en direct si de nouveaux foyers sont en train de se former, risquent d’exploser…. Cela devrait permettre de concentrer ou de réaffecter les efforts à travers le territoire.”

Il ajoute: “Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les hôpitaux et reçu la confirmation de la pertinence de la solution, en ce compris auprès d’experts tels que Nicolas Vandewalle [statisticien à l’ULiège qui a modélisé la courbe potentielle de progression de l’épidémie]. Ils nous ont confirmé que c’est le genre de solution dont les hôpitaux ont actuellement besoin au vu de la progression exponentielle de l’épidémie.”

Embarquer tout le monde

La condition sine qua non, évidemment, pour qu’une gestion des ressources à l’échelle régionale ou nationale soit possible, est que ce type de solution soit disponible le plus largement possible dans les hôpitaux. Pour l’instant, la solution Careboard est déployée dans trois hôpitaux (le CHU Saint-Pierre à Bruxelles,  St-Luc à Bouge près de Namur et à Erasme, à Bruxelles, où le déploiement en est encore toutefois à la phase de test). Des contacts (et perspectives de déploiement) ont été enclenchés, ces dernières semaines, avec plusieurs dizaines d’établissements depuis le début de la crise, affirme Xavier Rouby. “L’épidémie du Covid-19 a été un réel déclencheur.”

 

Xavier Rouby (Opal Solutions): “Nous avons travaillé en étroite collaboration avec les hôpitaux et reçu la confirmation de la pertinence de la solution, en ce compris auprès experts tels que Nicolas Vandewalle [statisticien à l’ULiège] qui nous confirmé que c’est le genre de solution dont les hôpitaux ont actuellement besoin au vu de la progression exponentielle de l’épidémie.”

 

Opal Solutions se dit prête à intervenir très rapidement pour tout déploiement. “Careboard est désormais déployable et activable, à distance, en l’espace de quelques minutes”, affirme Xavier Rouby.

Quid d’une intégration de Careboard “version Covid-19” avec d’autres solutions? “Nos API et services Web sont documentés. En quelques heures, si elles en trouvent le temps, les équipes IT des hôpitaux pourront intégrer notre solution dans les leurs. Mais notre solution fonctionne également sans intégration” – l’hôpital devant toutefois alors se contenter de réencodages dans ses propres solutions.

Les échelons en amont

Chose essentielle, Opal Solutions souligne que la société est en contact avec d’autres acteurs qui proposent des solutions au secteur hospitalier ou médical. Des intégrations devraient donc s’organiser à l’avenir.

Une collaboration qui, elle, a déjà été entamée concerne DNAlytics et la solution DataToCare que cette autre start-up a développé avec Savics, LUClouvain et la KUL. Voir notre article récent. Les données qui seront collectées dans Careboard pourront être injectées dans les cartes qui affichent la situation de l’évolution des foyers et des schémas de progression de l’épidémie.

Xavier Rouby souligne par ailleurs qu’en amont, d’autres informations seraient également plus qu’utiles pour permettre aux hôpitaux de se préparer efficacement et d’anticiper leurs besoins. A savoir, les chiffres des malades infectés qui risquent, à court ou moyen terme, de devoir être hospitalisés. “Disposer de ces données est essentiel pour évaluer le plus précisément possible la situation qui les attend quelques jours plus tard.”

Pour ce faire, les données doivent être “remontées” des médecins traitants, au départ de leurs logiciels DMI (dossier médical informatisé) et des Sumehr (dossier santé résumé). On y travaille, nous dit-on… Tout récemment, le Dr Philippe Jongen, directeur médical du Réseau Santé Wallon, soulignait notamment toute l’importance qu’il y a pour les généralistes à tenir scrupuleusement à jour le Sumehr de leurs patients, afin que, via le RSW, l’information puisse remonter vers les autorités et vers les services d’urgence des hôpitaux. Voir à ce sujet l’article publié par e-Santé Wallonie.

Partager

Laisser un commentaire