Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

DIV Dragon: coup de pouce pour sociétés prometteuses

Dossier
Par · 19/05/2012

Sommaire

  1. DIV Dragon: pour les PME hi-tech en quête de second souffle Publié par Brigitte Doucet, 19/05/1212 DIV Dragon: pour les PME hi-tech en quête de second souffle Programme DIV Dragon En 2011, le duo Microsoft Innovation Center (Mons) et Eurogreen IT inaugurait un programme d’aide…
  2. Numeri’zik: remède anti-solitude Publié par Brigitte Doucet, 19/05/1212 Numeri’zik: remède anti-solitude Guillaume Tilleul, fondateur de Numerizik Après plusieurs années passées à travailler comme administrateur système ou gestionnaire de compte pour des…
  1. Belighted: regain de crédibilité Publié par Brigitte Doucet, 19/05/1212 Belighted: regain de crédibilité Société spécialisée dans le développement sur-mesure d’applications Web (sur base de la plate-forme Ruby on…
  2. Babelway: une étape dans le développement commercial Publié par Brigitte Doucet, 19/05/1212 Babelway: une étape dans le développement commercial François Van Uffelen, patron de Babelway Babelway fait un peu figure d’exception à la règle ou au cadre d’intervention que s’est…
Partager

Le programme DIV Dragon en est aujourd’hui à son deuxième appel à projets. Lancé en 2011, ce programme d’aide à la croissance pour start-ups IT wallonnes “à fort potentiel”, subventionné par la Région, vise à leur faire franchir un cap qui s’avère bloquant pour le développement de leurs activités. Les sociétés sont accompagnées, depuis quelques mois, par un coach qui, selon le cas, les aide à redéfinir leur horizon, à penser hors-cadre (du moins celui qu’elles avaient choisi au départ) et à consolider certains atouts.

Petit coup de projecteur sur ce programme et sur les trois premières sociétés à avoir bénéficier de ce coaching, à savoir Babelway, BeLighted et Numeri’zik. Chacune d’elles avait des besoins spécifiques, non seulement de par leur positionnement sur le marché, leurs ambitions mais aussi le stade de développement qu’elles avaient atteint. Toutes témoignent de ce “coup de pouce” sans lequel leurs chances de franchir un nouveau cap étaient quelque peu compromises ou, tout au moins, rendues plus difficiles.

Les 3 premiers Dragons

Les trois premières sociétés à bénéficier du programme DIV Dragon ont atteint des stades de maturité sensiblement différents. Là où Numeri’zik est une toute jeune start-up, encore au stade de la formulation (ou du raffinement) de son business model, BeLighted (créée en 2008) et Babelway (en 2007) se sont déjà assurées une place sur le marché. Marché local en tout cas. Mais toutes trois en étaient arrivées à un moment-clé: celui où leurs compétences internes ou leurs moyens propres ne leur permettaient ni de financer ou d’initier le déclic vers la phase de croissance suivante, ni de faire appel à des intervenants externes, trop onéreux. Il leur manquait un “outil” mieux dimensionné. Dans tous les sens du terme. En ce compris financier. D’où l’intérêt d’un modèle de subvention mais de subvention responsabilisant la société bénéficiaire puisqu’elle doit contribuer, financièrement, à l’effort et que le résultat atteint à l’issue du programme détermine pour partie la rétribution du coach désigné. Comme le dit (peut-être de manière un rien excessive) Julien Camillini de BeLighted, “ce qui est gratuit n’a pas de valeur.”

Partager
Acheter ce dossier