Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT belge francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Education et numérique: les projets – et intentions – de Bruxelles-Capitale

Practice
Par · 10/03/2017
Partager

En préambule au premier événement thématique Brussels Smart City dédié aux défis de l’éducation à l’heure de la ville connectée (relire l’article publié hier), la Secrétaire d’État chargée de la transition numérique, Bianca Debaets, faisait le bilan des projets — entamés ou planifiés — par la Région de Bruxelles-Capitale en matière de formation et d’apprentissage liés au numérique.

Commençons par les annonces…

Côté acteurs de terrain, du nouveau se profile à l’horizon pour les EPN (espaces publics numériques). En 2017 et 2018, la Région devrait accentuer ses efforts du côté des EPN (elle finance les infrastructures tandis que les budgets personnel et formation relèvent des communes). “De nouveaux types d’EPN devraient voir le jour”, déclarait Céline Vanderborght.

Céline Vanderborght: “Les EPN doivent évoluer d’un statut d’espace d’apprentissage vers celui d’espace d’expérience numérique.”

Le but est de leur faire étendre leur agenda de formation à d’autres usages, tels que l’utilisation du guichet électronique IRISbox, la recherche d’un emploi en-ligne, la gestion de documents destinés à l’administration dématérialisée… Par ailleurs, “les EPN doivent évoluer d’un statut d’espace d’apprentissage vers celui d’espace d’expérience numérique afin d’accueillir d’autres types d’activités. par exemple, les Cafés numériques, un living lab où les citoyens pourraient venir tester et évaluer une nouvelle solution… Il faut davantage mettre divers acteurs en réseau: les EPN, les organisateurs de hackathons, les fab labs…”

 

Un budget de 76.000 euros a par ailleurs été débloqué du côté du CIRB afin de constituer une réserve de matériels IT spécifiques au bénéfice des écoles afin qu’ils puissent eux-mêmes mettre, pour des périodes déterminées, ce matériel à disposition de certains de leurs élèves souffrant d’un handicap ou de déficit auditif, visuel ou physique. Le matériel et les services seront mis à disposition en mode location, sur demande expresse.

Appel à projets culturels

En ce début mars, Bianca Debaets annonce également la tenue le 13 juin d’un deuxième événement thématique Brussels Smart City, qui sera dédié au monde des arts et de la culture. Dans cette perspective un appel à projets est lancé, à destination des associations (ou associations de fait). Le but en est d’imaginer de nouvelles solutions, services ou médiations qui favorisent les échanges entre culture et IT et réinventent les méthodes de production et de diffusion des arts et de la culture.”

Plus d’informations sur ce site.

Les projets en cours

Côté infrastructure et équipements, le déploiement du “Plan Multimédia”, plan d’équipement des écoles en matériel informatique (serveurs, ordinateurs, tablettes, tableaux interactifs…) se poursuit. A ce jour, près de 550 établissements scolaires en ont bénéficié. Ce qui représente 91% des écoles primaires et 96% du secondaire.

L’effort de connexion des écoles au réseau fibre optique régional IRISnet, lui aussi, se poursuit. Au stade actuel, les destinataires prioritaires sont les écoles secondaires. Toutes (soit 166 établissements) devraient ainsi bénéficier du (très) haut débit (minimum 100 Mbps) d’ici 2019 ou 2020. Pour l’instant, plus de la moitié des écoles (89) sont déjà “fibrisées”. Budget alloué: 35.000 euros par école.

Etape suivante (qui fera l’objet d’un plan – et d’un budget – futurs: connecter toutes les écoles primaires (quelque 400). 88 d’entre elles (69 francophones et 19 néerlandophones) l’étaient déjà à la fin de l’année dernière.

Côté inclusion numérique, à destination donc de publics moins favorisés (quartiers dits difficiles – Cureghem, Schaerbeek, Molenbeek…), l’effort d’inclusion numérique se poursuivra via le financement ou le parrainage d’initiatives telles que Capital Digital, des ateliers CoderDojo, les hackathons Molengeek. L’expérience “Smart City Scholarships”, un bootcamp programmation pour jeunes issus de l’immigration organisé avec Le Wagon, a été une réussite. Tous les jeunes ont trouvé un emploi à l’issue de leur formation. L’expérience devrait donc en principe être reconduite.

Des hackathons seront également organisés en collaboration avec des partenaires (Haute Ecole Odisee, Safe Surf, BeCentral, BeCode…)

Partager

Laisser un commentaire