Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Gamescom, là où le ‘game’ belge expose sa singularité

Interview
Par · 20/08/2018
Partager

Alors que démarre le salon Gamescom, à Cologne, quelle est la situation du secteur des jeux vidéo en Belgique, quelles sont les tendances mais aussi les défis et contraintes? Nous avons posé quelques questions à Laurent Grumiaux, directeur commercial chez Fishing Castus et l’un des animateurs de l’association Walga (Wallonia Games), et à Marine Haverland, conseillère en audiovisuel auprès du cluster Screen.brussels. Augmentation du nombre de studios, choix de nouvelles plates-formes, contraintes de financement, différenciation…

Dans quelle mesure le périmètre du marché des jeux vidéo, au sens large du terme (jeux sérieux, advergames, réalisations en réalité virtuelle…), est-il en expansion chez nous? Voir quelques faits et chiffres dans l’encadré en fin d’article.

Selon Laurent Grumiaux, directeur commercial de Fishing Cactus et pivot de l’association Walga (Wallonia Games), “le marché a doublé, voire triplé, de taille au cours de ces 5 dernières années. Et la tendance est nationale… Pas moins de 6 studios, qui ne sont toutefois pas encore tous constitués en sociétés, ont vu le jour en l’espace de deux ans à Mons.

Cela s’explique notamment par l’augmentation du nombre de formations, données par exemple par Technobel (Ciney), Technocité (Mons) ou le Pôle Image (Liège).”

La tendance est par ailleurs à la constitution d’équipes et de sociétés nouvelles là

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager

Laisser un commentaire