Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Plan Numérique wallon: quand le train repartira-t-il?

Hors-cadre
Par · 07/11/2017
Partager

Près de 5 mois déjà que le petit train Plan wallon du numérique est à l’arrêt en rase campagne pour cause de coup de sifflet intempestif de la part d’un des deux chefs de train.

19 juin 2017: c’est le débranche-tout côté cdH, la pelle du 19 juin pour le PS, le cadeau de Noël avant l’heure pour le MR.

Le petit train, lui, fait une halte d’une durée indéterminée. Les voyageurs attendent…

4 bons mois plus tard, la motrice est toutefois encore sous tension, aucun wagon n’a (encore) été décroché mais tous ne bénéficient pas encore du courant et du chauffage et l’affectation de chacun est encore nimbée de doute.

Il était grand temps de faire le point de la situation. Que fait-on, que sait-on, qu’espère-t-on, que préconise-t-on du côté du Conseil du numérique ? Petit entretien avec Pierre Rion.

Une “continuité” à géométrie variable

Le tout premier message que Pierre Rion avait fait passer, à peine nommé, au nouveau ministre de l’Economie et du Numérique, Pierre-Yves Jeholet, c’est que la continuité était souhaitée. Prière de ne pas défaire et démanteler le Plan du numérique pour des raisons purement politiques et/ou opportunistes.

Quelques semaines plus tôt, il avait fait passer un message similaire à l’équipe du ministre sortant, Jean-Claude Marcourt, l’engageant à ne pas geler des dossiers en phase de décision (et pouvant encore être approuvés) ou que l’agenda imposait impérativement de faire passer. Ce fut notamment le cas pour le feu vert donné à l’équipement IT d’une nouvelle vague de 500 écoles (qui, on le sait aujourd’hui, furent même 570 – mais nous n’entrerons pas dans la polémique soulevée par le successeur de Marcourt…).

Continuité espérée donc. Message reçu, côté Cabinet? Officiellement, oui, mais cela n’empêche pas certains signaux, déclarations, remarques, bruits de couloir de laisser présager que la nouvelle majorité ne se contentera pas de prendre le relais et de le porter plus loin. Il y aura des inflexions, des réorientations, une “marque” bleue imprimée sur le canevas pré-existant. Dans quelles proportions et directions? Impossible encore à ce jour de le dire, le Cabinet et le Ministre Jeholet n’étant pas encore sortis du bois.

On étudie, on évalue, on consulte, on écoute… et on soupèse. On analyse et prépare une nouvelle feuille de route qui, selon certains, pourrait montrer le bout de son nez avant la fin de l’année.

C’est que le temps urge, et pas uniquement pour tous les voyageurs qui attendent, mais aussi pour le nouveau chef de train. Il n’avait déjà qu’un peu moins de 2 ans devant lui lorsqu’il est monté à bord (élections régionales obligent). Il a déjà mangé 5 mois de son précieux pain.

Opération nettoyage?

Rien, officiellement, n’a donc encore été annoncé. Certains signaux et débuts d’intention ont toutefois filtré ou ont été émis. Dans deux directions:

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Dans la deuxième partie de cet article, nous verrons quelques-uns des idées et points de vue du Conseil du Numérique sur la manière dont le Plan numérique wallon pourrait ou devrait être mis en oeuvre. Un entretien avec Pierre Rion, président du Conseil.

Partager

Laisser un commentaire