Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Les formations professionnelles face à la débrouille

Hors-cadre
Par · 19/03/2020
Partager

Source: Interface 3 Namur

Coronavirus oblige, les écoles ont fermé leurs portes. Le télétravail est recommandé, dans la mesure du possible, pour les entreprises ou les personnes actives, au sens large. Cette période de “chômage technique” plus ou moins prolongée pourrait être l’occasion pour les employés et professionnels de se former. Mais voilà, les centres de formation, eux aussi, sont amenés à mettre un terme à leurs activités en présentiel.

Dans quelle mesure les formations à distance pourront-elles prendre le relais? Les modules de formation dématérialisés sont-ils présents en suffisance? D’autres pourront-ils être ajoutés au répertoire au pied levé? Au-delà des outils de vidéoconférence, il en existe d’autres, de type collaboratif. Ils se sont d’ailleurs multipliés ces dernières années. Mais reste à surmonter – au minimum – trois obstacles: l’aptitude des formateurs à se les approprier et à adopter de nouvelles pratiques, la faculté d’adaptation des apprenants et leur degré d’équipement à la maison (la robustesse et le débit des infrastructures vont être mis à rude épreuve) et l’adéquation des contenus de formation.

Un petit exemple encourageant

Comment les acteurs de la formation professionnelle réagissent-ils et s’organisent-ils? L’expérience forcée que nous vivons sera l’occasion de faire un petit bilan intéressant.

Premier arrêt chez Interface3 Namur, une structure relativement modeste (12 personnes) dont le statut est relativement aléatoire et non balisé (asbl dédiée à la formation mais sans agrément comme centre d’insertion socioprofessionnelle ou centre d’expertise par exemple).

This part of the content is restricted to our users with these subscription plans :
  • Premium

Please subscribe or sign in to read it.

Partager

Laisser un commentaire