Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

AI 4 Belgium (4). Quelle suite donner au rapport remis au gouvernement?

Hors-cadre
Par · 25/03/2019 2 crédits
Partager

Lire l'intégralité du dossier

DOSSIER – Et si l’on plaçait la Belgique sur la carte de l’Intelligence Artificielle…

Par Brigitte Docet · 09/04/2019

Etats-Unis, Chine, Europe, France… Bien des pays ou régions ont clairement annoncé leurs ambitions ou stratégies en matière d’intelligence artificielle et d’implications pour leurs activités et représentativité économiques respectives. Bien…

Sommaire

  1. AI 4 Belgium: et si l’on plaçait la Belgique sur la carte de l’IA? Publié par Brigitte Doucet, 19/03/1919 AI 4 Belgium: et si l’on plaçait la Belgique sur la carte de l’IA? Ce lundi, le groupe d’experts AI 4 Belgium a officiellement dévoilé ses recommandations au gouvernement fédéral dans la perspective d’une future stratégie belge en matière d’intelligence artificielle. La plate-forme compte bien poursuivre ses travaux, invitant de nouveaux acteurs à se joindre à l’effort. Voici ses principales recommandations et le périmètre possible d’action - côté public, privé, académique, éducatif…
  2. AI 4 Belgium (2): “sans compétences à niveau, pas de stratégie IA possible” Publié par Brigitte Doucet, 20/03/1919 AI 4 Belgium (2): “sans compétences à niveau, pas de stratégie IA possible” Le tout premier chapitre et axe ultra-prioritaire épinglé par le groupe de réflexion AI 4 Belgium porte sur les compétences que les professionnels mais aussi les simples citoyens devront acquérir demain pour tirer profit de l’Intelligence Artificielle. Sans cette brique de base, pas de “stratégie” possible pour la Belgique. Voici ce qu’en dit le rapport AI 4 Belgium et certains des experts participants.
  3. AI 4 Belgium (3) – Les PME, “clientes” privilégiées de l’IA? Publié par Brigitte Doucet, 22/03/1919 AI 4 Belgium (3) - Les PME, “clientes” privilégiées de l’IA? Nouveau volet de notre petite série d’articles sur les propositions du groupe de réflexion AI 4 Belgium. L’objet? Les spécificités et quelques instruments à mettre en oeuvre plus spécifiquement pour les PME.
  1. AI 4 Belgium (4). Quelle suite donner au rapport remis au gouvernement? Publié par Brigitte Doucet, 25/03/1919 AI 4 Belgium (4). Quelle suite donner au rapport remis au gouvernement? Après avoir remis son rapport, le “think tank” AI 4 Belgium en appelle à de nouvelles adhésions et voudrait se transformer en “act tank” pour poursuivre son travail de balisage et d’accompagnement de la future stratégie belge en matière d’intelligence artificielle. Quelques priorités et modalités de fonctionnement futur commencent à émerger.
  2. AI 4 Belgium (5). Le retour du national? Publié par Brigitte Doucet, 26/03/1919 AI 4 Belgium (5). Le retour du national? Il y a dans les déclarations et dans le rapport du “think tank” AI 4 Belgium comme une petite musique piano ma non troppo. Les actions, la démarche et l’initiative doivent être - ou redevenir - nationales. Et les arguments utilisés sont nombreux…
  3. Les entreprises wallonnes veulent prendre leur avenir (IA) en mains Publié par Brigitte Doucet, 16/11/1818 Les entreprises wallonnes veulent prendre leur avenir (IA) en mains Première réunion pour le collectif Réseau IA, cette semaine, à Liège. Ce collectif d’acteurs (privés, publics, académiques…) wallons veut agir comme un levier ou “facilitateur” de projets et d’expertises en intelligence artificielle appliquée. Coup d’oeil sur ses futures activités, les opportunités locales et l’accueil rencontré à ce jour - côté privé et côté public.
  4. Réseau IA: du pain sur la planche en 2019 Publié par Brigitte Doucet, 28/01/1919 Réseau IA: du pain sur la planche en 2019 Le Réseau IA, collectif wallon réunissant des acteurs - commerciaux et académiques - de l’Intelligence Artificielle, dévoile son programme d’actions pour cette année. Ses priorités: dresser la carte des acteurs et potentiels locaux, démarrer une opération de “démystification” de l’IA, tisser des partenariats (ou relations) avec d’autres organismes. Sans oublier l’espoir d’influer le contenu du plan Digital Wallonia “2.0”.

La “coalition” AI 4 Belgium est sur les rails. Les 40 personnes qui ont participé aux travaux de réflexion initiaux (voir leur liste dans notre premier article ) ont remis leur rapport et leurs recommandations au gouvernement fédéral. Il reviendra à la prochaine équipe gouvernementale de déterminer ce qui sera mis en oeuvre, comment et selon quel agenda. Ainsi que les priorités éventuelles du positionnement “stratégique” de la Belgique en matière d’intelligence artificielle.

Lors de la présentation des recommandations des experts, le message clair qui a été passé est que le groupe AI 4 Belgium, lui, a bien l’intention de continuer à réfléchir et à proposer. Un appel a d’ailleurs été lancé afin d’encourager de nouveaux acteurs – PME, grands groupes, représentants académiques, chercheurs… – à rejoindre ses rangs.

Premiers à avoir signé: le collectif wallon Réseau IA , Agoria, BeCentral, DigitYser (qui accueille une communauté de data scientists), Beacon (centre d’affaires et d’innovation anversois dédié à l’IoT, à la logistique et à l’IA), ou encore l’AIABN/BNVKI (association Benelux de recherche universitaire pour l’Intelligence Artificielle).

Comment le travail de réflexion et de proposition se poursuivra-t-il, en “think & act tank” relevant du futur ministre chargé de l’Agenda numérique? Pas de réponse encore à ce jour. Les quelque 40 participants de départ ont été invités (mais pas formellement) à poursuivre leur travail. De nouveaux groupes de travail se constitueront sans doute. Selon des thèmes, des secteurs, des sujets transversaux et/ou verticaux? On devra le déterminer.

Quelques éléments prioritaires ont toutefois été précisés par Joseph Fattouch, conseiller au Cabinet du ministre en charge de l’Agenda numérique (Philippe De Backer). A commencer par une cartographie précise des ressources disponibles et par le lancement de premières actions de sensibilisation et de démythification à destination de différentes cibles: citoyens lambda, politiciens, décideurs, chefs d’entreprise… Voir, dans notre encadré en fin d’article, quelques-unes des recommandations prioritaires pointées dans le rapport AI 4 Belgium).

loupe, écran, rechercheL’état des lieux

L’exercice de “cartographie” ratissera large: acteurs, profils, compétences, chercheurs, formations, sources d’investissement, jeux de données ouvertes disponibles (ou à rendre disponibles)… 

Nathanaël Ackerman, ancien conseiller Innovation d’Axelle Lemaire, ex-Secrétaire d’Etat française au Numérique et à l’Innovation, et directeur du “hub” France Intelligence Artificielle, qui a entre-temps retrouvé le chemin de la Belgique et s’implique en tant qu’expert dans le cadre d’AI 4 Belgium, ajoute encore quelques autres dimensions.

Ce contenu est réservé à nos abonnés et aux membres l’ayant acheté. Pour y accéder :

Déjà inscrit(e) ?

A suivre: AI 4 Belgium (5). Le retour du national?

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A suivre: AI 4 Belgium (5). Le retour du national?

Continuer la lecture de ce dossier…

Ou choisissez un article dans le sommaire :
Partager

1 commentaire

  1. AI 4 Belgium: et si l’on plaçait la Belgique sur la carte de l’IA? • Regional-IT · Toute l'information sur les startups et les TICs en région Wallonie-Bruxelles

    […] comment AI 4 Belgium envisage-t-il la suite? […]

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?