Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Formations Digital Commerce: aussi pour professions libérales et artisans

Article
Par · 01/09/2022
Partager

Nous vous avons récemment parlé du lancement de la quatrième édition de “Digital Commerce”, le programme de sensibilisation et formation à l’e-commerce, financé par la Wallonie. Comme signalé dans l’article, les projecteurs seront essentiellement braqués vers le secteur wallon du tourisme et de l’horeca, mais pas que…

Deux autres publics sont également visés. D’une part, les professions libérales. De l’autre, les artisans. Pour eux, le scénario de formation et de sensibilisation sera légèrement différent.

Commençons par les professions libérales. A la différence de la précédente édition de Digital Commerce (2021), où seuls des professionnels de la santé avaient été concernés (1.452 participants au compteur – médecins, infirmières, ainés, ostéopathes, pharmaciens…), l’édition 2022-2023 s’ouvrira également aux juristes et aux géomètres.

Si les formations seront assurées par des coachs désignés par le SNI (Syndicat Neutre des Indépendants), le programme sera élaboré et les invitations vers les professionnels partiront par l’intermédiaire de leurs organisations sectorielles respectives.

Comme c’est le cas pour les acteurs du tourisme et de l’horeca, ce sont en effet les fédérations qui opèrent en premier ligne ou, disons, en premier filtre, pour mieux identifier les thèmes et besoins prioritaires – via des webinaires ou ateliers en présentiel -, thèmes et besoins qui seront ensuite approfondis concrètement lors des formations (passant notamment par l’Ifapme pour certaines professions).

Lors de l’édition précédente, les professionnels de la santé avaient ainsi eu droit à des formations portant sur la téléconsultation (effet Covid oblige), le RGPD, l’utilisation déontologique des réseaux sociaux (le terme de “marketing digital” ne pouvant s’appliquer, stricto sensu, dans le secteur de la santé), les moyens de paiement en-ligne…

“Les contenus spécifiques sont déterminés avec les fédérations puisque régis par un ordre. Il s’agit par exemple d’orienter les formations en fonction de logiciels qui soient certifiés pour chaque profession en particulier”, rappelle Hélène Raimond, conseillère à l’AdN.

Pour les juristes, l’interlocuteur sera Avocats.be.

Le contenu des formations – spécificités métier mises à part – sera largement identique à celui de l’édition précédente: marketing digital, visibilité Web, profil Google Business… Avec toutefois quelques nouveautés ou insistance plus grande sur certains sujets. Notamment des formations à la cybersécurité, la fiscalité des ventes en-ligne ou encore les logiciels de paiement.

Pour les artisans, la formation/sensibilisation passera essentiellement par deux webinaires, organisés en partenariat avec le SNI, notamment sur le marketing digital et la visibilité Web. “La majorité des artisans n’ont pas de boutique [physique]. Il est donc pour eux encore plus crucial d’être visible sur Internet”. D’où une découverte de la manière d’organiser et animer des événements sur Facebook, de repérer et participer à des événements – salons en présentiel compris…

Pourront participer au programme Digital Commerce, courant 2023 (budget libéré dans le cadre du Plan de Relance Wallon): les artisans reconnus par le SPF Economie.

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?