Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Assiste-t-on à du greenwashing via calculateurs d’empreinte carbone ?

Article
Par · 21/01/2022
Partager

Les solutions permettant de surveiller, d’évaluer et de gérer son empreinte carbone – que l’on soit simple citoyen, utilisateur de solutions informatiques ou numériques, ou entreprise – se multiplient. C’est devenu comme un nouveau marché, un nouveau créneau où tout éditeur ou start-up qui se respecte veut poser un pied, un pion.

Pour le consultant Carl-Alexandre Robyn, la plupart des solutions proposées, notamment par des fintech (et autres acteurs) qui veulent colorer leur positionnement de vert, ce n’est là essentiellement que “poudre de perlimpinpin”, propre à appâter et piéger des nigauds. Il dénonce une imposture de ces applis.

Une position assez tranchée qui invite à la réaction, au débat, et à une remise en contexte. Exercice que nous avons proposé et qu’a accepté Olivier Vergeynst, directeur de l’Institut belge du Numérique Durable (ou ISIT – Institute for Sustainable IT)

Découvrez leur échange d’arguments, à distance, via ces deux articles:
– la position de Carl-Alexandre Robyn (cabinet Valoro): “Les nouveaux green citizens se gorgent de poudre de perlimpinpin”
– et l’analyse d’Olivier Vergeynst (Institut belge du Numérique Responsable): “Les calculateurs d’empreinte carbone: arnaque ou outils utiles?”

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?