Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Flora lance une deuxième assurance. Destinataires? Les colocs

Article
Par · 15/09/2021
Partager

Environ un an après ses débuts commerciaux, l’assurance “100% digitale” Flora (une marque Ethias) tient la promesse faite lors de son lancement, à savoir l’offre d’une assurance pour colocataires. Objectif: offrir à cette catégorie spécifique de locataires une couverture réellement adaptée à leur statut (aucune notion de “ménage” ou de “famille” au sens traditionnel du terme).

Ethias estime que ce créneau est particulièrement porteur, citant notamment comme statistique le fait qu’en 2018, 11% des biens loués à Bruxelles l’étaient à des colocataires. “Le nombre de colocataires est en très forte croissance, surtout dans les centres urbains, et il était temps d’adapter l’offre à cette réelle évolution de la société. Ce succès s’explique par l’accès à la propriété, de plus en plus difficile pour les jeunes.” 85% des colocataires seraient ains des personnes entre 18 et 29 ans.

Ce qui correspond bien à la clientèle de Flora. Un an après son lancement, l’assureur a en effet pu constater que près de 50% de sa clientèle se situe majoritairement – comme il l’avait imaginé – dans la catégorie “moins de 30 ans”.

D’où cette nouvelle assurance coloc by Flora: une gestion entière numérique (y compris voire préférentiellement sur mobile), pas de franchise, un abonnement mensuel (avec possibilité de partager aisément les frais entre colocs via l’appli Tricount), des déclarations de dégâts ou sinistres en-ligne (via chat), une couverture en responsabilité civile (dommages et contenu), une couverture contre le vol et le vandalisme en option, également en option une assurance contre les dégâts corporels et matériels occasionnés entre colocs et service d’aide à la gestion de conflits.

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?