Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

L’Oréal et Delhez Tôlerie, deux nouvelles “usines du futur” wallonnes

Article
Par · 24/02/2021
Partager

La Flandre et la Wallonie remettaient officiellement, ce mardi, les récompenses “Usines du futur” à des sociétés manufacturières qui, ces dernières années, ont accompli un trajet de transformation numérique majeure et qui ont participé au programme “Made Different”.

Côté wallon, deux acteurs ont eu droit à cette distinction. En l’occurrence, l’unité de production de L’Oréal à Libramont, spécialisation dans la production de produits capillaires (coloration, styling, soins du cheveu), et Delhez Tôlerie, une PME familiale de quelque 45 personnes, basée à Thimister-Clermont, en région liégeoise, et spécialisée dans la tôlerie fine (inox, aluminium…), sur mesure, à destination de clients évoluant notamment dans le secteur industriel ou pharmaceutique ou encore dans celui de la construction.

Pour décrocher leur palme d’“usine du futur”, les deux sociétés ont démontré avec succès les progrès accomplis ces dernières années dans au moins quatre des sept axes de transformation numérique tels que définis par Agoria et le Sirris (automatisation, processus “intelligents”, créativité, souplesse d’adaptation, prise en compte de la dimension développement durable, processus collaboratifs…)

Nous aurons l’occasion de détailler, dans un prochain article, ces axes où elles ont évolué. Contentons-nous dans l’immédiat de répercuter les déclarations des deux dirigeants récompensés ce mardi.

Pour Laurent Mercenier, directeur de l’usine L’Oréal, “participer au programme “Made Different”, quel que soit le résultat qu’en tire l’entreprise participante, est l’opportunité de bénéficier d’un regard extérieur, précieux, sur le niveau de transformation [atteint ou planifié]. C’est un bon moyen de faire le bilan, d’identifier les défis et de les relever. […] Notre participation cadrait bien avec notre esprit d’innovation et de recherche d’opportunités nouvelles. 

Les 7 dimensions de la transformation industrielle “4.0”. Source: Programme Made Different.

[…] C’est aussi l’occasion d’intégrer un réseau, de pouvoir réfléchir ensemble, avec les autres entreprises labellisées, aux défis et solutions.”

Plus concrètement, le taux d’adaptabilité que le recours à de nouvelles technologies (automatisation, engins autoguidés, capteurs, cobots, applications connectées pour gérer le travail des équipes …) a permis à l’usine d’atteindre a connu un bel exemple en 2020, lorsqu’en l’espace d’un mois, elle a adapté sa chaîne afin de pouvoir produire du gel hydroalcoolique (quelque 37 tonnes ont ainsi pu prendre la direction des acteurs de première ligne lors de la crise sanitaire).

Quant à Christophe Delhez, co-directeur général de Delhez Tôlerie, le label “Usine du Futur” est la reconnaissance de la volonté de la société de recourir systématiquement à des technologies nouvelles, remettant régulièrement son parc d’équipements à niveau, progressant dans la voie de l’automatisation, s’appuyant de plus en plus sur l’analyse des données que génèrent les capteurs intégrés aux équipements… Non seulement pour suivre de près la production et sa qualité, mais aussi dans une perspective de maintenance préventive.

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?