Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Océ Software Labs risque de fermer ses portes

Article
Par · 09/09/2019
Partager

Le couperet n’est pas encore définitivement tombé – contrairement à la manière dont l’information a parfois été répercutée – mais le fait est que l’horizon de la société namuroise OSL (Océ Software Labs), positionnée sur le terrain du développement de solutions de gestion d’impression, de stockage, d’interfaçage et de gestion de configurations, est chargé de lourds nuages menaçants.

Suite à la décision de la maison-mère Océ, elle-même propriété du groupe Canon, de mettre en oeuvre un “programme de réduction des coûts destiné à renforcer la rentabilité de l’entreprise”, le site des Isnes (près de Gembloux) risque de fermer ou d’être sérieusement écorné.

“La fermeture du site est envisagée mais tout reste au conditionnel”, déclare ce lundi Didier Lefebvre, directeur général de la société, qui ne confirme donc pas – du moins pour l’instant – le scénario de la fermeture et du transfert des activités vers la Roumanie.

“Aux termes de la procédure Renault qui a été engagée, les prochaines phases incluront une réflexion, un processus de consultation et d’information des représentants du personnel. Il nous faut encore comprendre précisément la teneur du projet de la maison-mère, le pourquoi et le comment des choses.”

Un Didier Lefebvre qui se refuse à tout autre commentaire ou supputation “tant qu’aucune décision ferme et définitive n’a réellement été prise” – sans pouvoir présager de la durée de la phase maintenant engagée. 

Y a-t-il encore une chance de sauver les meubles, d’influer sur la décision de la direction centrale? “Tout dépendra de ce qui ressortira de la phase en cours, de l’éventualité d’envisager des alternatives. Je veux rester très prudent.”

Une cinquantaine d’emplois d’informaticiens sont en jeu.

Partager

Laisser un commentaire