Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT belge francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

RetailDrive fusionne et devient Synergee

Article
Par · 10/02/2017
Partager

La société bruxelloise RetailDrive (née LegoAlto), auteur d’une solution Web dédiée à la gestion de parcs immobiliers commerciaux (gestion technique, immobilière et juridique), fusionne avec la française AGT pour se muer en “Synergee”.

Les deux sociétés ont été mises en contact par un tiers et l’idée d’un rapprochement est soudain apparu comme une bonne idée aux yeux des deux directions. “Nous ne cherchions pas forcément un partenaire mais, comme toute start-up, on étudie en continu divers scénarios”, indique Olivier Rousselle, co-fondateur de RetailDrive. “L’objectif est toujours de grandir plus vite et d’offrir davantage de valeur ajoutée à nos clients.”

De g. à dr.: Laurent Dubernais, Olivier Rousselle et Daniel Verougstraete

AGT, selon lui, satisfait à ces deux objectifs. Là où RetailDrive visait surtout les réseaux intégrés (réseaux de points de vente, agences d’intérim…), AGT s’était concentrée sur des clients de type réseaux de franchisés, coopératifs et centrales d’achats (parmi ses clients, citons le groupe Midas, Europcar ou encore Intersport). “Or, souvent, les réseaux commerciaux combinent ces deux modèles”, estime Olivier Rousselle.

A ses yeux, la complémentarité est également au rendez-vous en termes de catalogue fonctionnel. Avantage indéniable, les deux solutions sont toutes deux orientées SaaS et cloud et reposent sur les mêmes technologies.

RetailDrive met l’accent sur la gestion technique, immobilière et juridique. AGT a privilégié le développement de fonctions de gestion de plan d’affaires, de générations de rapports opérationnels et financiers, de gestion de fournisseurs, d’animation opérationnelle de réseau…

L’exercice d’intégration des deux solutions devrait durer de 6 à 9 mois.

S’étendre plus vite

Côté international, les deux sociétés trouvent également quelques complémentarités. RetailDrive avait fait son entrée sur les marchés français (dès 2013) et néerlandais (début 2016) tandis que son nouvel acolyte hexagonal dispose d’une antenne à Montréal. L’intention, désormais, est de passer la vitesse supérieure pour s’étendre en Europe. Prochaine étape: l’Allemagne, dès le premier trimestre 2017, l’Italie et l’Angleterre, dans le courant du premier et du deuxième semestre.

Laurent Dubernais, patron d’AGT, devient président du conseil d’administration de la nouvelle société tandis qu’Olivier Rousselle et Daniel Verougstraete, co-fondateurs de RetailDrive, assumeront désormais respectivement les rôles de directeur Marchés internationaux et de directeur technique de Synergee. La nouvelle société emploie une quarantaine de personnes, dont 10 venant des rangs de RetailDrive.

Actionnariat maintenu

De part et d’autre, les actionnaires des deux sociétés ont décidé de rester à bord.

Côté RetailDrive, il s’agit des cofondateurs, de 3F (family, friends…) mais aussi de business angels, notamment via InternetAttitude, qui avait participé au tour de table de 2012, et Saffelberg Investments (Jos Sluys).

Côté AGT, les actionnaires sont essentiellement son PDG, Laurent Dubernais, et d’autres “3F”.

La fusion ne s’accompagne d’aucun nouveau tour de table. Ce qui ne veut pas dire que l’option d’une augmentation de capital ne sera pas examinée à terme mais “nous allons d’abord consolider la fusion, déterminer si la croissance propre peut suffire, prendre le temps de maturer la réflexion…”, déclare Olivier Rousselle.

Partager

Laisser un commentaire