Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Quelle valeur pour nos données ?

Dossier
Par · 19/12/2017

Sommaire

  1. Sébastien Deletaille (Real Impact Analytics): “arrêtons l’hypocrisie en matière de collecte de données” Publié par Brigitte Doucet, 01/09/1717 Sébastien Deletaille (Real Impact Analytics): “arrêtons l’hypocrisie en matière de collecte de données” Big data et big analytics remettent en question vie privée, libre arbitre et valeurs personnelles. Mais n’y a-t-il pas place pour de nouveaux écosystèmes, y compris locaux, plus vertueux? Est-on aussi démunis, impuissants que certains le disent? Sommes-nous exploités ou complices? Sébastien Deletaille, patron de Real Impact Analytics, s’insurge contre certains raccourcis et certains discours “anxiogènes et biaisés”. Entretien.
  2. Sébastien Deletaille et la collecte des données: à chacun ses responsabilités Publié par Brigitte Doucet, 04/09/1717 Sébastien Deletaille et la collecte des données: à chacun ses responsabilités Dans cette deuxième partie de son interview, Sébastien Deletaille parle de la manière dont la société, le simple citoyen-internaute mais aussi l’Europe, agissent, ou pourraient agir, pour (re)placer la collecte et l’“exploitation” des données dans un contexte plus acceptable, vertueux et réellement bénéfique. Qui pour assumer la responsabilité d’une collecte “vertueuse” des données?
  3. Données médicales: il est urgent de se poser les bonnes questions Publié par Brigitte Doucet, 12/10/1717 Données médicales: il est urgent de se poser les bonnes questions Comment protéger ses données médicales de tout regard indiscret, d’utilisations auxquelles le patient n’a pas consenti? Comment concilier droit à la vie privée et exploitation “vertueuse” des données, à des fins sociétales par exemple? Les techniques d’anonymisation sont-elles pertinentes? Ne sommes-nous pas dépassés par l’emballement technologique? Nous poursuivons le débat en donnant cette fois la parole à Frédéric Pivetta, dont la jeune société - Dalberg Data Insights - est coutumière de l’analyse de données à finalités sociétales.
  1. Données médicales: problèmes de “valeur” et de paternités Publié par Brigitte Doucet, 10/10/1717 Données médicales: problèmes de “valeur” et de paternités La vente de données patient par des hôpitaux et acteurs publics à des sociétés aux finalités clairement commerciales a soudain braqué les projecteurs sur ce sujet sensible et par ailleurs complexe, en dépit de règles et législations qui devraient être limpides. Nous faisons le point sur certains concepts et principes qui, parfois, doivent encore être balisés.
  2. Les données médicales à l’heure de la “data-économie”: boîte de Pandore? Publié par Brigitte Doucet, 10/10/1717 Les données médicales à l’heure de la “data-économie”: boîte de Pandore? De plus en plus, la donnée est la devise universelle, elle représente une valeur monnayable et monnayée. En matière de données santé, où sont les limites à ne pas franchir? Quelles sont les règles? Quel est encore le champ de la vie privée? Les questions abondent dans le domaine des soins de santé. Petit éclairage avec Vincent Keunen, auteur de l’appli de dossier santé personnel et mobile Andaman7.
  3. Le monde médical est-il trop frileux en matière d’exploitation de ses données? Publié par Brigitte Doucet, 23/10/1717 Le monde médical est-il trop frileux en matière d’exploitation de ses données? Lors d’un débat organisé à l’occasion du séminaire Patient numérique, la question de la protection et de la divulgation de données médicales fut à nouveau mise sur la table. Si la prudence est de mise, les débatteurs estimaient que le balancier va peut-être trop loin. Mais ils plaident aussi pour une reprise en mains des rênes par des acteurs ayant d’autres motivations et registres de raisonnement que les GAFA et consorts…
Partager

De plus en plus, la donnée est la devise universelle, elle représente une valeur monnayable et monnayée. Mais quel est encore le champ de la vie privée? Quelles sont les règles? En matière de données santé, où sont les limites à ne pas franchir? Les questions sont nombreuses et se bousculent.

Une récente vente de données de patients par des hôpitaux et acteurs publics à des sociétés aux finalités clairement commerciales a soudain braqué les projecteurs sur ce sujet sensible et par ailleurs complexe. Pourquoi cette soudaine prise de conscience, un rien tardive? Les règles et législations sont-elles suffisamment explicites, respectées, implémentables?

En matière de données médicales personnelles, comment concilier droit à la vie privée et exploitation “vertueuse” des données, par exemple à des fins sociétales? Les techniques d’anonymisation sont-elles pertinentes? Ne sommes-nous pas dépassés par l’emballement technologique?


Relire également notre dossier GDPR

plus que jamais d’actualité…


A la question de savoir si nous sommes tous “pistés”, la réponse est affirmative… à moins d’être un troglodyte des temps modernes ou un allergique assumé du numérique.

La collecte des données est surtout l’occasion pour certains d’un discours anxiogène, parfois tendancieux. Mais n’y a-t-il pas place pour de nouveaux écosystèmes, y compris locaux, plus vertueux? Est-on aussi démunis, impuissants que certains le disent? Sommes-nous exploités ou complices? Et qui assumera la responsabilité d’une collecte “vertueuse” des données?

Autant de questions qui ont été abordées dans plusieurs de nos articles récents, à l’occasion d’échanges avec des observateurs et acteurs du marché belge. A relire dans ce dossier récapitulatif.

____________________

Pour nos abonnés Premium: envoyez-nous un mail à l’adresse redaction@regional-it.be afin de recevoir ce dossier gratuitement. Mention: Dossier : Vie privée.

Partager
Acheter ce dossier