Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

TriScan: un brin d’IA pour mieux trier les déchets ménagers

Pratique
Par · 12/06/2019
Partager

Une appli, basée sur la reconnaissance “intelligente” d’images, pour aider les citoyens à mieux gérer leurs déchets. Voilà le thème du dossier “Territoire intelligent” qu’a déposé, avec succès, l’intercommunale luxembourgeoise Idelux, dans le cadre de l’appel à projets lancé, en début d’année, par le gouvernement wallon dans le cadre de Digital Wallonia.

Le but, en réalité, est double: rendre les citoyens plus efficaces dans le tri de leurs déchets, qu’ils soient collectés en porte-à-porte ou qu’ils soient déposés dans des points de collecte thématiques et, par ricochet, rendre les opérations de collecte, de traitement et de valorisation des déchets, elles aussi, plus efficaces.

Pour ce faire, l’intercommunale AIVE Idelux (notamment chargée de la gestion des eaux et des déchets) a émis l’idée d’une appli que chaque citoyen pourrait installer sur son smartphone et qui, par analyse de l’image prise avec l’appareil photo, lui indiquerait le meilleur moyen de se débarrasser du moindre déchet, quelle qu’en soit la nature: bouteille, emballage, déchet recyclable… De quoi se faire indiquer la nature et la couleur du sac auquel est destiné l’objet ou quel recyparc, parc à bulles ou autres lieux doit être privilégié.

Le champ d’action d’Idelux AIVE

44 communes en province de Luxembourg, 11 en province de Liège
53 recyparcs
1.562 bulles à verre
dernières statistiques pour le tonnage collecté pour les 55 communes: fraction sèche: 34.717 tonnes ; matière organique: 14.841 tonnes.

Pourquoi le citoyen a-t-il besoin d’une telle aide? Parce qu’il se trompe encore souvent mais aussi parce que de nouvelles règles et consignes se font jour assez régulièrement. Dernier exemple en date, le recyclage de plastiques alimentaires.

“La qualité des déchets entrant dans les usines de traitement n’est pas optimale”, constate l’intercommunale. “Les consignes de tri ne sont pas appliquées ou sont mal comprises par le producteur de déchets. Avec l’introduction de la collecte des P+MC sur notre territoire en 2020, le citoyen sera confronté à de nouvelles consignes pour le tri de ses déchets. Ces consignes se veulent plus simples et visent à rendre la vie plus facile aux citoyens. Mais, comme lors de tout changement, cela pourrait perturber les habitudes. L’application devrait pouvoir aider lors de cette transition.”

L’appli permettra aussi de fournir au citoyen des informations, des conseils, en ce compris pour la réparation de certains objets, ou encore l’avertir sur des actions, campagnes ou événements liés au recyclage, à l’écologie, à la pratique de circuits courts davantage vertueux…

L’AI et les déchets

Pour les besoins de cette future appli, l’idée est de recourir à l’intelligence artificielle. Une société (encore à sélectionner à l’issue d’un appel d’offres) devra donc développer les algorithmes permettant au smartphone de reconnaître sans se tromper le type de déchet qu’on lui met sous l’objectif – en ce compris des denrées tellement avariées qu’elles n’ont plus guère de ressemblance avec l’aspect d’origine, ou encore des emballages ayant perdu leur forme d’origine (barquette écrasée, bouteille cassée ou pliée, etc. etc.).

Un réel défi. “Tout dépendra bel et bien de la qualité de l’IA qui sera développée”, confirme Benoît Muller, chef de projets chez Idelux.

Dans un premier temps, ajoute-t-il, “nous commencerons sans doute par une appli relativement modeste mais dont le champ de fonctionnalités opère correctement. Sans trop limiter le spectre de reconnaissances pour ne pas décevoir les usagers mais aussi sans que l’appli se plante parce que la référence de comparaison visuelle ne figurerait pas dans la base de données.”

Pour mettre le pied à l’étrier, Idelux espère pouvoir exploiter la base d’images de Fost Plus (emballages). Cette société serait en outre sollicitée afin d’“accompagner le prestataire IT dans le développement de l’application mobile, tant sur le plan technologique/informatique, qu’opérationnel”. Et une possible intégration de la nouvelle appli TriScan dans la solution Recycle! de Fost Plus est également envisagée. Tout comme d’ailleurs l’ajout d’une “tuile” TriScan dans l’appli Wallonie en Poche de LetsGoCity.

Partager

Laisser un commentaire