Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Projet “PRIAM”: décider de l’optimisation de processus grâce à l’IA

Pratique
Par · 20/05/2020
Partager

La “transformation” – ou “transition” – numérique des entreprises et de leurs processus implique de déployer des solutions et d’exploiter utilement les données qu’elles génèrent et/ou collectent, en quantités et variété plus ou moins grandes, et d’orchestrer les différents outils et processus. En ce compris lorsque certains d’entre eux sont logés dans le “cloud”.

L’Intelligence Artificielle, autrement dit l’analyse et l’exploitation pertinentes des données collectées, est perçue comme l’un des leviers pouvant le permettre ou le faciliter. C’est dans ce scénario que s’inscrit le projet “PRIAM” (acronyme de “Projet IA pour la maintenance”), retenu par le jury du programme Tremplin IA wallon.

Par le biais de ce projet de type proof of concept (étude de faisabilité vérification de pertinence), les quatre initiateurs du projet – Performance for Assets (P4A), i-Care, Maintenance Partners Wallonie et i-Pulses – se proposent de développer un cadre et une plate-forme modulable et personnalisable que toute entreprise, quels que soient son domaine d’activités, sa taille et son degré de maturité numérique, pourrait utiliser pour se lancer dans des projets de transition ou de transformation numérique et d’automatisation de suivi d’activités sur base des données et de leur analyse. 

Les dessous de PRIAM

La présence du terme “maintenance” dans l’intitulé du projet peut être trompeur, dans la mesure où l’objectif dépasse largement l’idée de maintenance “intelligente” voire “prédictive” des processus de production et de gestion (l’une des promesses – ou des finalités – de ce que l’on appelle l’“industrie 4.0”).
Le terme maintenance semble en fait avoir été choisi dans le cadre d’un premier scénario, élargi par la suite, imaginé par les quatre partenaires du projet, tous orientés modernisation et gestion de processus industriels.
i-Care et Maintenance Partners Wallonie, les deux bénéficiaires du projet POC, sont clairement positionnés sur le terrain de la maintenance prédictive. C’est d’ailleurs en alliant leurs compétences qu’ils ont donné naissance, en collaboration avec Vinçotte, à Performance for Assets.
Cette dernière et i-Pulses se situent quant à elles davantage dans le registre de l’analyse des données.
Dans le cadre de ce projet, les quatre acteurs combineront divers apports et connaissances: capteurs, plates-formes de gestion, intégration, analyse de données, expertise métier…

“Le but est de développer un démonstrateur, une solution simple, un système qui soit financièrement et technologiquement accessible et adoptable par les PME”, souligne Pierre Colon, responsable Customer Care chez P4A (tout en continuant à travailler à temps partiel pour iCare en tant que “asset director”). “Il s’agit de leur démontrer que

This part of the content is restricted to our users with these subscription plans :
  • Premium

Please subscribe or sign in to read it.

Partager

Laisser un commentaire