Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Grand Hôpital de Charleroi: Les coulisses du DPI unique

Pratique
Par · 09/03/2020
Partager

Lorsqu’un patient confie sa santé et son sort à un hôpital, quelle que soit la raison de sa visite ou de son séjour, il n’a guère conscience du maillage d’opérations de traitement des données et de suivi informatique que cela met en branle. Depuis des années, tous les hôpitaux sont engagés dans une course à l’optimisation des procédures informatiques. Exemple du côté de Charleroi.

En 2018, le Grand Hôpital de Charleroi (GHdC) entamait la dernière mais importante ligne droite d’un long processus de mutation, nationalisation et uniformisation de la gestion des soins. A savoir, la mise en oeuvre d’un DPI (dossier patient informatisé) unique. 

Après la fusion des hôpitaux intervenue en 2008 (Centre Hospitalier Notre-Dame, Reine Fabiola, Saint-Joseph, Sainte-Thérèse et IMTR), la refonte de l’informatique et des solutions de gestion (médicales, paramédicales et connexes) a exigé – comme toujours dans le secteur hospitalier – une quantité impressionnante d’efforts. Désormais, l’évolution vers une solution DPI unique a une nouvelle date-butoir: 2024, date de l’entrée en service du nouveau super-site unifié que le GHdC construit actuellement en bordure de ring carolo, sur le site dit des Viviers.

En coulisses de cette harmonisation DPI, le rôle de la base de données et des mécanismes d’échanges et de mise à jour des données ne saurait évidemment pas être sous-estimé.

This part of the content is restricted to our users with these subscription plans :
  • Premium

Please subscribe or sign in to read it.

Partager

Laisser un commentaire