Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Un MuseumLab pour imaginer et tester des médiations numériques

Portrait
Par · 10/01/2020
Partager

A Mons, depuis environ un an, un living lab d’un genre nouveau, dédié au secteur et aux applications ICC (industries culturelles, créatives et numériques) est entré en action, en partie grâce à des financements européens (voir encadré).

Baptisé MuseumLab, porté et animé par le Pôle muséal de la Ville de Mons et l’institut Numediart de l’UMons, il ambitionne de faire se rencontrer et co-créer musées et autres espaces culturels (pas uniquement montois), artistes, start-ups, designers et entrepreneurs numériques.

Le but est de permettre à des porteurs de projets et à des créateurs numériques de tester “en live” leurs créations auprès d’un public muséal et/ou culturel, dans des espaces dédiés à ce public. De quoi vérifier si l’idée brute a des chances de rencontrer un besoin ou une attente du public et, dès lors, de peaufiner et faire évolution un prototype ou pré-prototype de solution qui, plus tard, prendra son envol commercial. Un musée ou un autre espace culturel sert donc d’écrin vivant, le temps d’une “résidence technologique” (exposition temporaire, semaine culturelle…).

Le projet testé et “living-labé” peut être proposé par une société, une start-up, un artiste, un étudiant-entrepreneur, un chercheur…

En 2015, l’un des projets wallons introduits – et approuvés – dans le cadre de la programmation 2014-2020 des fonds FEDER (Fonds Européen de Développement Economique et Régional) portait sur la création d’un living lab destiné à devenir un “espace ouvert permettant le renforcement d’activités croisées entre industries culturelles, créatives et numériques”.

Ce projet était porté par l’institut NumediArt, en collaboration avec Multitel, Technocité, le Cetic, et l’intercommunale IDEA.

Principaux axes de recherche: la capture de mouvement, les média “performatifs” (artistiques), les espaces intelligents, la reconnaissance automatique de flux multimédia.

Le projet a pris forme sous le nom de MuseumLab, un living lab co-financé par des fonds européens, wallons et la Ville de Mons. Il est hébergé au Pôle muséal de la Ville de Mons. Rayon d’action: l’ensemble de la Wallonie. Avec également des collaborations qui s’étendent au-delà du territoire wallon, notamment vers le nord de la France, très actif en matière d’industries créatives et culturelles. Des liens, par exemple, ont été tissés avec le Louvre Lens et son incubateur d’entreprises culturelles. Idem avec le Fraunhofer Institute allemand, dans le cadre d’un projet culturel pan-européen impliquant quelques grands musées (Berlin, Vienne, le Guggenheim…) qui explore notamment les nouvelles pratiques et “expériences visiteur” sur base de technologies nouvelles telles que l’intelligence artificielle, la réalité augmentée, la restitution virtuelle des oeuvres…

Les musées, de leur côté, ont ainsi l’occasion d’explorer concrètement les potentiels d’une médiation culturelle “2.0” (expériences interactives ou immersives, multidimensionnalité artistique…), sans devoir investir eux-mêmes dans des projets d’innovation souvent expérimentaux mais en ayant la possibilité d’en tester la pertinence et l’“efficacité” auprès de leurs publics-cibles.

A noter – et la chose est importante – que les projets qu’accueille le MuseumLab ne doivent pas

This part of the content is restricted to our users with these subscription plans :
  • Premium

Please subscribe or sign in to read it.

Partager

Laisser un commentaire