Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Digital BW: davantage de sélectivité pour de meilleurs projets?

Portrait
Par · 12/04/2018
Partager

Lancé en janvier 2017, Digital BW (BW comme Brabant wallon) est un “accélérateur” public de start-ups numériques. Partenaires fondateurs: NivelInvest (via sa filiale Start Up), les deux CEEI brabançons (le CEI de Louvain-la-Neuve et CapInnove de Nivelles) et LeanSquare. Auxquels il faut rajouter, comme chevilles ouvrières actives, l’intercommunale du Brabant wallon, le Forum Mind & Market et la Chambre de Commerce du Brabant wallon.

Après un an, le bilan – en chiffres – est plutôt positif (voir en fin d’article). Les bases mises en place seront donc maintenues et développées plus avant. Avec toutefois quelques zones d’incertitude qui ont essentiellement trait aux moyens, humains et financiers, disponibles.

L’année 2018 est déjà bien entamée mais une indécision persiste en effet sur les moyens financiers qu’octroiera ou non la Région, notamment pour l’organisation de programmes d’accélération (du genre NestUp/Startup Camp).

En 2017, deux programmes d’accélération Startup Camp avaient été organisés, avec la participation active de Digital BW. Les chiffres, en termes de projets participants, étaient satisfaisants (dix projets encadrés lors du Camp de Louvain-la-Neuve, au printemps ; sept lors de l’édition automnale organisée à Nivelles).

La formule a malgré tout montré quelques lacunes et soulevé certains problèmes auxquels les responsables de Digital BW voudraient remédier.

On cherche nouvelle formule…

Les Startup Camps [Ndlr: pour rappel, ces “Camps” furent une nouvelle mouture du programme d’accélération NestUp] ont notamment pour vocation d’aider à une formulation efficace du modèle économique et/ou du scénario technologique d’un projet encore en phase précoce.

C’est également une bonne source de “pépites” et de locataires potentiels pour les CEI auprès desquels ils pourront obtenir conseils et accompagnement. “Le principe de coaching intensif qui est celui des Startup Camps est intéressant”, souligne Céline Lahy, gestionnaire de projets au CEI Cap Innove (Nivelles), “mais tel que mis en oeuvre, le processus souffre de certaines faiblesses.”

A savoir ?

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager

1 commentaire

  1. Rétroliens : Le MIC Brussels modifie sa démarche • Regional-IT · Toute l'information sur les startups et les TICs en région Wallonie-Bruxelles

Laisser un commentaire