Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Un chercheur de l’UCLouvain jette un éclairage nouveau sur le phénomène des “fake news” lors de la présidentielle américaine

Hors-cadre
Par · 08/02/2019
Partager

Source: InaGlobal

Le sujet fait les titres depuis déjà longtemps: quelle influence les “fake news” ont-elles eue sur l’élection présidentielle de 2016? Un éclairage nouveau, scientifique, vient d’être ajouté à ce qu’on sait – ou présume – déjà grâce à une étude menée conjointement par Alexandre Bovet, chercheur à l’UCLouvain, et Hernan Makse, professeur au City College de New York, chercheur au département Complex Networks & Data Science Lab du Levich Institute et par ailleurs fondateur de la société Kcore Analytics.

L’angle sous lequel les deux chercheurs ont abordé le sujet est celui de la typologie des auteurs et relayeurs d’informations (fausses ou légitimes), la manière dont l’“infotox” est diffusée et décuplée, ainsi que certaines caractéristiques comportementales ou intrinsèques des communautés Twitter qui, dans le cadre de ces élections présidentielles, ont supporté l’un ou l’autre camp (Trump vs Clinton).

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager

Laisser un commentaire