Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Une récompense européenne pour la solution open source d’IMIO

Hors-cadre
Par · 06/04/2017
Partager

IMIO s’en est revenue de la conférence Sharing & Reuse 2017, organisée le 29 mars à Lisbonne par la Commission européenne, avec une récompense dans ses bagages.

Pour rappel, IMIO (Intercommunale wallonne de Mutualisation Informatique et Organisationnelle) est née de la fusion de Qualicité et de CommunesPlone, deux associations qui s’étaient constituées à l’initiative de pouvoirs locaux (avec ou en marge de tout adoubement régional) afin de développer des solutions informatiques open source à destination des pouvoirs locaux (communes, CPAS, intercommunales, zones de police). Outre des développements, IMIO a pour mission de prester des services, de servir de source de bonnes pratiques informatiques et de favoriser le principe de la mutualisation (réutilisation) de solutions IT.

C’est à ce dernier titre qu’elle participait à la conférence européenne Sharing & Reuse 2017. Le concours qui avait été organisé à cette occasion avait pour but de “faire prendre mieux conscience des avantages que représentent le partage et la réutilisation de solutions informatiques dans le secteur public.” A la clé, des chèques d’un total de 100.000 euros (jusqu’à 15.000 euros par award) pour les organismes publics qui se sont inscrits dans ce courant et dont les solutions peuvent potentiellement trouver des preneurs à l’échelle européenne.

Le concours avait inspiré 118 candidatures parmi lesquelles 17 solutions avaient été retenues pour se disputer les “awards” dans 4 catégories: trans-national, national, régional et local. 

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager

Laisser un commentaire