Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

La fin du “start-up washing”

Hors-cadre
Par · 04/01/2019
Partager

Dans un billet “Projections 2019” (intitulé Cinq tendances 2019 autour des géants du Web), relayé sur le site d’Innovatech à la veille de Noël, par Stéphane Schultz, consultant français en innovation et stratégie, directeur de l’agence 15marches, n’était pas tendre avec certaines “modes” qui ont pris racine au sein de grandes sociétés, en quête d’un vent nouveau sensé laisser davantage de place à l’imagination, à l’innovation voire aux esprits frondeurs et “disrupteurs”.

Le renouveau, selon lui, est bien trop souvent associé à des activités purement cosmétiques, qui ne parviennent pas pénétrer le derme trop réfractaire.

Extrait…

“Après les gouvernements, les grandes entreprises devraient changer également d’attitude vis-à-vis du “numérique”. Si, ces dernières années, le start-up washing avait pris la place du green washing dans les directions de la communication, nous allons là aussi assister à un retour à la raison.

Les dirigeant(e)s et leur directrice/eur financier vont comprendre qu’investir dans quelques start-ups et faire des “learnings expedition” en Californie ne suffira pas pour “devenir une licorne”. Que les cadres recrutés dans les grandes écoles ne se transformeront pas en Elon Musk par la seule présence d’un baby foot et d’un vague programme d’intrapreneuriat.

La fin de la décennie sera sans doute le moment où les grandes entreprises vont attaquer réellement leur transformation. En modifiant leurs organisations, leurs process et leurs recrutements, elles vont – enfin – évoluer pour intégrer ces enjeux dans toutes les composantes de l’entreprise et de son environnement. On n’entendra plus parler de stratégie numérique, mais de stratégie tout court.”

Pour découvrir les cinq projections 2019 de Stéphane Schultz.

Partager

Laisser un commentaire