Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

La cyber-sécurité, championne incontestée des préoccupations des entreprises

Hors-cadre
Par · 24/09/2020
Partager

Chaque année, à l’occasion de son enquête “Priorities Compass”, le Beltug, fédération belge des CIO et décideurs informatiques évoluant tant au sein d’acteurs tant privés que des administrations publiques, sonde ses membres à propos des questions et problématiques qui les taraudent le plus au quotidien. 

Cette année, l’enquête a recueilli les réponses de quelque 265 personnes. 43 sujets avaient été pré-sélectionnés par le Beltug, parmi lesquels les membres pouvaient donc sélectionner ceux qui leur apparaissent comme les plus prégnants. Comme le montre le petit graphique ci-dessous, c’est sans conteste la sécurité qui arrive en tête des préoccupations.

“Dans le top 10, on retrouve pas moins de six priorités liées à la cybersécurité”, constatent les auteurs de l’étude. “Plus que jamais, le sujet est donc à l’ordre du jour.”

Près d’un responsable informatique sur deux pointe ainsi comme priorité absolue la nécessité de sensibiliser les employés aux dangers liés aux violations de la sécurité et de la vie privée. Les cinq autres sujets, liés eux aussi au thème de la (cyber-)sécurité sont les suivants:

– gouvernance et stratégie en matière de sécurité IT
– élaboration d’un plan pour contrer une cyber-attaque
– développement d’applications dans le cadre desquelles la sécurité constitue d’office un point d’attention (selon le principe du security by design)
– contrôle d’identité et d’accès au niveau du cloud
– attention portée aux nouvelles règles européennes en matière de cybersécurité.

Le cloud, évidemment, revient lui aussi à maintes reprises dans les sujets de préoccupation ou, en tout cas d’attention. Quelle stratégie aborder pour l’élaboration d’une infrastructure? Où placer les infrastructures (sur site, dans le cloud, en mode hybride)? Complexité de prise en compte de multiples paramètres (coûts, efficacité sécurité, fiabilité, implications de la domination de certains acteurs, risque de “verrouillage” empêchant l’entreprise de choisir librement ses scénarios de désolidarisation du cloud…).

 

Le grand bouillon des acronymes que génèrent les dernières technologies dans le vent – IA, IoT, 5G, ML…) figure lui aussi très hait dans la liste des interrogations prioritaires: quelle est réellement la faisabilité technique de ces solutions? Quelle valeur ajoutée laissent-elles envisager?

 

Un autre sujet-phare qui demeure plus que jamais présent: la gouvernance et la qualité des données, toujours bien placées dans le Top 10: propriété des données, comment et jusqu’à quel point peut-on les monétiser et commercialiser?

Nouveau venu dans le Top 10 – même s’il figurait déjà depuis quelque temps dans la liste des sujets mais à une place plus modeste: l’automatisation ou, plus précisément, la robotisation (logicielle) des processus administratifs (par exemple, le traitement automatique, piloté par IA, du traitement des factures). “De plus en plus d’entreprises s’y intéressent et veulent en savoir plus.”

Autre vieille connaissance: la question de la “lisibilité” des contrats et modèles de licence. “Leur complexité et leur manque de transparence font qu’il est difficile pour les décideurs IT d’estimer les coûts exacts et dès lors d’optimiser la gestion des logiciels.” Un problème qui a sans doute encore de belles années devant lui…

Source: Beltug, Priorities Compass 2020.

Partager

Laisser un commentaire