Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Hack Belgium: 500 places gratuites

Hors-cadre
Par · 07/04/2017
Partager

A un mois de ce qui devrait être le plus important hackathon organisé à ce jour en Belgique – un millier de participants attendus -, les organisateurs offrent 500 places gratuites à destination d’étudiants, de chercheurs, d’indépendants et professions libérales et de start-ups.

Ce hackathon multi-thème se propose de faire surgir de nouvelles idées, voire des “plans concrets pour contribuer à une meilleure Belgique dans quatorze secteurs.”

14 défis

Que l’avenir soit riche en défis, nul ne saurait le nier. C’est pour faire naître des idées et solutions originales visant à relever 14 de ces défis, au service de l’emploi, de l’économie, de l’environnement, de la vie en société… en Belgique qu’Hack Belgium a vu le jour dans la tête de ses initiateurs, aux rangs desquels figurent Leo Exter et Frank Boermeester. Pour servir de “laboratoire de l’avenir”.

14 défis ont été listés et sont jetés en pâture aux participants:

  • new era in food
  • sick no more
  • meaningful work for all
  • world’s mobility brain
  • inclusive financial services
  • 10,000 master artisans
  • unsensational media
  • seat of learning
  • country of makers
  • smart, sustainable agriculture
  • energy transition
  • clean circular economy
  • blue growth ocean government.
  • intelligent city.

A découvrir plus en détails via le site de Hack Belgium.

500 places gratuites

A ce jour, plus de 300 places ont trouvé acquéreurs auprès d’entreprises ou de particuliers qui viendront “idéer” et créer les 4, 5 et 6 mai à Bruxelles. Plus de 200 experts sectoriels les encadreront et conseilleront dans divers domaines (technologie, commercialisation, modèles financiers…).

Pour donner un coup d’accélérateur aux inscriptions, les organisations rappellent que 500 places sont offertes gratuitement, à destination essentiellement des étudiants, des chercheurs, des indépendants et professions libérales, ou encore des collaborateurs de start-ups. L’objectif est de permettre à un maximum d’esprits inventifs de participer, sans l’obstacle du prix. En espérant que le sens de l’équité prévaudra. Autrement dit, que les sociétés ou organisations qui peuvent, sans trop de mal, délier quelque peu le cordon de leur bourse opteront spontanément pour l’achat de tickets payants, laissant la manne du gratuit à d’autres moins argentés…

Pour tous les participants, par contre, les organisateurs adressent aussi un message clair et précis: n’y venez pas en dilettante, en spectateur, avec des doutes ou des réticences dans la tête. S’inscrire au Hack Belgium, c’est s’engager à s’impliquer totalement et à tenir la distance des 3 journées (séance d’information et ateliers de formation compris): “ce n’est pas le genre d’événement où l’on passe en coup de vent”, rappelle Leo Exter, auto-proclamé “Chief Energizer” de Hack Belgium. “Un hackathon est un processus qui a un début, un milieu et une fin. C’est pourquoi nous demandons aux participants de s’investir pleinement dans ces trois jours de travail gratifiant et d’amusement.”

Les places gratuites vous intéressent? Elles sont à saisir rapidement, avant qu’elles n’aient toutes été consommées. Voici le lien vers le site pour réserver ses tickets.

Partager