Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Fabien Pinckaers (Odoo): “le métier de développeur est le nouvel MBA”

Hors-cadre
Par · 03/10/2019
Partager

Comme beaucoup de sociétés, Odoo éprouve parfois des difficultés à trouver chaussure à son pied, en Belgique, dans ses opérations de recrutement de développeurs. “Nous engageons à un rythme d’environ 140 développeurs par an. La réserve est insuffisante en Belgique”, déclare Fabien Pinckaers, patron et fondateur d’Odoo.

“L’année prochaine, nous n’aurons sans doute d’autre recours que d’engager des personnes venues de l’étranger, chose que nous avons d’ailleurs déjà commencé à faire, notamment en explorant le marché marocain ou en faisant appel à la communauté mondiale des développeurs Odoo.”

Fabien Pinckaers (Odoo): “Le métier de développeur est devenu le nouveau MBA. Parce qu’il forme aux futures compétences qu’exige la vie professionnelle et pas seulement en programmation. Il faut par exemple faire preuve d’esprit cartésien, rigoureux, ce qui est utile également pour les gestionnaires…”

La carence persistante de profils développeurs – et autres profils IT et numériques – en Belgique est à ses yeux non seulement un problème au quotidien mais aussi un frein au développement économique du pays.

“Moi qui ai vécu trois ans aux Etats-Unis, j’ai pu juger du fossé qui nous sépare. Le problème de la carence de profils se situe, chez nous, en tout premier lieu au niveau de l’enseignement. Aux Etats-Unis, les ordinateurs sont bien présents dès le primaire. C’est loin d’être le cas chez nous alors que tout le monde finit par se retrouver devant un ordinateur dans son contexte professionnel… 

Le problème est aussi que l’on n’intéresse pas les gens au métier. Or, c’est un réel tremplin. Six des 10 sociétés les plus capitalisées au monde – parmi lesquelles Google, Apple, Tencent… – ont été créées par des développeurs. A mes yeux, le métier de développeur est devenu le nouveau MBA. Parce qu’il forme aux futures compétences qu’exige la vie professionnelle et pas seulement en programmation. Il faut par exemple faire preuve d’esprit cartésien, rigoureux, ce qui est utile également pour les gestionnaires…

Les moyens aujourd’hui disponibles – par exemple, le programme Scratch qui initie les enfants -procurent tous les outils nécessaires pour apprendre les bases sans grand frais ni effort. Nous avons en Belgique tous les éléments en main qui nous garantiraient un avantage concurrentiel important.” Y’a plus qu’à s’y mettre…

A paraître demain, un article consacré à la stratégie d’Odoo et à la nouvelle version (v.13) de sa solution de gestion intégrée.

Partager

1 commentaire

  1. Dominique Moraux

    Effectivement, plutôt que d’imposer à nouveau le latin en début d’études secondaires, ce serait plus utile de le remplacer par l’algorithmique et les notions de codage.

Laisser un commentaire