Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Digital Yearbook 2018, radioscopie de la planète connectée et sociale

Hors-cadre
Par · 01/02/2018
Partager

Hootsuite, auteur d’une solution de gestion de réseaux sociaux, et l’agence numérique We Are Social, viennent de publier leur “2018 Digital Yearbook”, une étude qui analyse une foule de données sur les utilisations et usages d’Internet, des équipements mobiles et des réseaux sociaux à travers le monde.

Pas moins de 239 pays ou territoires ont ainsi été passés à la loupe.

Premier constat: notre petite planète bleue est de plus en plus peuplée de gens accros au Net et aux applis. Voilà qui n’étonnera personne mais le fait est que les chiffres démontrent une tendance croissante à se laisser gagner par ces virus.

Sur une population terrestre totale de 7,593 milliards d’individus, on compte:

  • 4,021 milliards d’utilisateurs Internet (taux de pénétration: 53%), soit une progression de 7% par rapport à 2016
  • 3,196 milliards d’utilisateurs (actifs) de réseaux sociaux (taux de pénétration: 42%) : + 13 %
  • 5,135 milliards d’utilisateurs mobiles (taux de pénétration: 68%): + 4 %
  • 2,958 milliards d’utilisateurs Internet mobiles (taux de pénétration: 39%): + 14 %

Progressions par continent (ou région du globe):

 

 

 

 

 

 

 

 

En termes de taux de pénétration Internet, le classement mondial des pays confirme le leadership de plusieurs pays du Golfe (Qatar, Emirats Arabes Unis, Koweit, Bahrain) mais aussi les scores élevés de plusieurs pays européens: Islande, Norvège, Andorre et Grand-Duché de Luxembourg (tous affichant un joli 98%) et Danemark (97%).

Parmi les bons derniers dans le classement, signalons au passage Madagascar (7%), la République démocratique du Congo (6%) et… la Corée du Nord (0,06%).

Pays où la progression fut la plus forte en 2017: le Mali, avec un bond de 460% !

Toujours plus vite

Côté connexions Internet mobiles, les champions de la vitesse sont tous des pays occidentaux. Maillot jaune, la Norvège, avec un score maximal de 61,2 Mbps. Les Pays-Bas arrivent troisième, avec 54,2 Mbps. Le Grand-Duché est 10ème, avec 45,5 Mbps.

Pas très polyglotte

L’anglais, sans surprise, est la langue véhiculaire d’Internet: 51,2% de tous les sites Internet de la planète l’utilisent.

Plus intéressant est le classement des autres langues. Le… russe arrive deuxième, certes à distance très respectable, pour ne pas dire abyssale, avec 6,8%.

Viennent ensuite, dans l’ordre: l’allemand (5,6%), le japonais (5,5%) et le français (4,1%).

Le chinois ne pèse encore que 2,1% – coincé entre l’italien et le polonais.

Le néerlandais se classe 13ème (1,3%), à un chouia du turc (1,4%) et devant… le coréen (1%). A noter aussi qu’il est en recul: – 7,1% par rapport à 2016, alors que le français progresse de 2,5%.

Qui sont les plus “sociaux”?

A nouveau, ce sont les pays du Golfe

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager

Laisser un commentaire