Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Data centers et neutralité carbone: est-ce conciliable?

Hors-cadre
Par · 01/02/2022 3 crédits
Partager

Il y a comme une lame de fond qui est en train de se former et qui, selon les promesses émises, pourrait ressembler à du “green washing. Un data center peut-il être “neutre en carbone”? Qui plus est par ses propres moyens? Cela vaut qu’on s’y arrête et qu’on précise ce que ces infocentres mettent en oeuvre.

Dans la mesure où la neutralité carbone devient un thème incontournable, pour des raisons plus ou moins vertueuses et honnêtes, on voit s’accentuer, dans la bouche de certains opérateurs de data centers, un discours qui affirme bien haut leur volonté de réduction d’empreinte écologique.

Alors que, dans le même temps, les besoins en espaces de stockage de données et puissances de calcul explosent et que ces mêmes data centers se multiplient aux quatre coins de la planète. Et ce, selon des formats et des envergures divers et variés – depuis les méga-centres jusqu’aux sites délocalisés vers l’edge – pour jouer la proximité optimale avec les utilisateurs et/ou, du côté des acteurs politiques et économiques locaux, pour jouer la carte de la relocalisation territoriale.

Mais comment un data center peut-il être “carbon neutral”? Mirage, fanfaronnade, franche tromperie, objectif partiellement atteignable?

Passons en revue ce que plusieurs opérateurs de data centers, présents en Belgique francophone, planifient et comment ils expliquent leur stratégie de neutralité carbone ou de réduction d’empreinte énergétique.

Ce contenu est réservé à nos abonnés et aux membres l’ayant acheté. Pour y accéder :

Déjà inscrit(e) ?

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?