Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

MolenGeek ouvre une antenne Casablanca, avec le soutien de la Région wallonne

Article
Par · 16/11/2022
Partager

Ouverture d’une antenne MolenGeek à Casablanca en ce début novembre 2022. Une antenne qui portera le nom de LionsGeek – par allusion à la fois à l’emblème national marocain (le lion qui inspire aussi l’équipe nationale de football surnommée les Lions de l’Atlas) et au quartier où est située l’antenne, quartier appelé “L’oeil du Lion”…

Le modèle ou l’inspiration pour cette initiative: ce qui a été créé à Charleroi, sous le nom de CharleWood, en partenariat avec la Rtbf, sur un thème spécifique – l’audiovisuel 2.0 et les “new media”.

Partenaire marocain de LionsGeek: 2M, chaîne publique radio-télé marocaine.

Comme à Charleroi, le but est de susciter des vocations, de former des jeunes aux “ficelles” de la production (et consommation) d’informations sous toutes leurs coutures numériques (création et montage de films et contenus, en ce compris pour diffusion sur les réseaux sociaux) et d’aider par la même occasion des jeunes en décrochage – scolaire, social ou professionnel – à se saisir de ces opportunités.

Outre cet axe “création de contenus”, potentiellement pour des médias traditionnels, de nouvelles plates-formes mais aussi des sociétés et associations, les formations viseront d’autres aptitudes non présentes dans le cursus carolo, à savoir des formations en développement informatique. Avec une adéquation de cette offre aux besoins spécifiques du marché marocain, à savoir: développement Web pour création de sites (y compris transactionnels), formations Salesforce, formations en développement low code.

Un projet public-privé

Les locaux, spécialement aménagés (plateau télé, studios d’enregistrement dédiés à la création de contenus “new media”), sont mis à disposition par la chaîne 2M. L’espace inclut par ailleurs un espace de co-working et un autre dédié à l’incubation et l’accompagnement de projets.

La chaîne publique prendra également en charge une série de frais (maintenance, sécurité, financement d’activités).

Autre partenaire public: la Wallonie.

Deux ministres wallons avaient fait le déplacement de Casablanca à l’occasion de l’inauguration de LionsGeek: Elio di Rupo et Christie Morreale, en charge des portefeuilles Emploi, Formation, mais aussi Action sociale et Égalité des chances. De quoi témoigner de l’implication de la Région wallonne, via la coopération au développement Wallonie-Bruxelles.

La participation wallonne prendra la forme de la mise à disposition de matériels (notamment des ordinateurs) et certains aspects logistiques.

MolenGeek, via CharleWood, prendra pour sa part en charge la mise à disposition de coachs et formateurs. Deux coachs seront ainsi dépêchés pendant neuf mois au Maroc pour mettre en oeuvre le programme de formations, former de futurs formateurs, accompagner les premiers projets, organiser les activités.

“Comme dans tout projet d’antenne à l’étranger”, précise Ibrahim Ouassari, co-fondateur et toujours pilote de MolenGeek, “le modèle business que nous mettons sur la table est un modèle public-privé. Dans un premier temps, l’intervention publique est essentielle mais avec la ferme intention, à terme, d’arriver à un équilibre (financier) public-privé et une implication concrète des entreprises”. Les premières démarches vis-à-vis d’acteurs privés marocains ont d’ailleurs déjà débuté, avec une première campagne de marketing/visibilité, passant par un affichage en rue, financé par des entreprises.

Quid du côté de la Rtbf? L’intention est de tisser des liens plus étroits entre les deux chaînes publiques. Mais aussi, de manière plus large, souligne Ibrahim Ouassari, de donner plus de visibilité aux opportunités que représente potentiellement le marché belge francophone pour les Marocains, qui ont plutôt tendant à penser d’abord à la France. “La présence de la ministre Christie Morreale en était le symbole. Et il y aura également des démarches de rapprochement entre le Forem et son homologue marocain, dans un esprit de promotion et création d’emplois…”

Premier événement et premières inscriptions

Comme il l’avait fait à Charleroi, lors de l’inauguration de CharleWood, c’est par un hackathon que MolenGeek a marqué ses débuts en terre marocaine. 

Pas mal de jeunes filles et jeunes femmes lors du premier hackathon LionsGeek à Casablanca. Signe prometteur?

Thème de ce hackathon: création de contenus et choix d’outils numériques adaptés à la génération Z pour raconter “son” Casablanca. Succès au rendez-vous puisque pas moins de 160 personnes ont participé aux trois jours du hackathon. Et parmi elles – heureuse surprise – pas mal de jeunes filles… Un engouement féminin qu’Ibrahim Ouassari ne s’explique pas mais dont il se réjouit évidemment, confirmant que l’une des ambitions de LionsGeek sera aussi de favoriser la mixité des genres dans les projets et formations.

Les inscriptions pour les premières formations s’ouvriront en décembre. Dans un premier temps, 10 places seront à prendre, avec ajout de 4 places pour la deuxième série de formations, planifiées pour juin. L’idée est en effet de fonctionner par classe de six mois. A raison (lorsque le régime de croisière sera atteint) de 15 à 20 participant(e)s par classe et six classes par année. Soit, potentiellement 200 jeunes bénéficiant de formations (en programmation, création de contenus, métiers numériques en audiovisuel…) par an.

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?