Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

First Lego League: deux équipes belges francophones dans la finale franco-belge

Article
Par · 22/03/2022
Partager

Mi-mars, le centre de compétences Technobel accueillait, comme il en a pris coutume, l’épreuve locale (belge francophone) du Concours international de robotique First Lego League, réservé aux jeunes (maximum 16 ans). A Ciney, il s’agissait d’une épreuve de sélection puisque, traditionnellement aussi, les lauréats prennent ensuite part à la finale nationale franco-belge. Cette dernière fait s’affronter les lauréats des différentes épreuves régionales (la wallonne mais aussi les franco-françaises – pas moins de 141 équipes se sont inscrites, dans l’Hexagone et les DOM-TOM, pour l’épreuve 2022). 

Si les participants belges réussissent à se distinguer face aux équipes françaises, ils pourront ensuite aller se mesurer à d’autres équipes européennes.

Thème de l’édition 2022 du concours: “Cargo Connect”. Autrement dit, la robotique au service de la logistique, dans toutes ses déclinaisons possibles et imaginables, en ce compris – c’est dans l’air du temps ! – la circularité et la prise en compte des défis environnementaux. Près de 20 “missions” à accomplir, en programmation pure ou via les robots construits et programmés par les différentes équipes, étaient au programme : transport de colis, livraisons d’objets à différents endroits précis, transformation (modélisée) d’un moteur thermique en moteur électrique, ouverture des portes d’un avion cargo… 

Deux lauréats belges francophones

15 équipes de jeunes de 9 à 16 ans s’étaient inscrites pour la finale régionale bruxello-wallonne qui était organisée à Ciney Expo.

A l’issue de l’épreuve, deux équipes ont décroché leur ticket pour la finale française qui se déroulera cette année à Meudon, le 2 avril. 

Le jury en pleine action pour évaluer les équipes…

L’une des lauréates est une vieille connaissance (et habituée) de l’épreuve puisqu’il s’agit de l’équipe Hubert Robotics du Collège Saint-Hubert Auderghem, école déjà lauréate en 2020 et 2021.

L’autre équipe lauréate est la “Cargo Music Team” de l’association JoliesNotes de Jambes, une association qui se définit comme “un espace d’expression, de pratique collective de la musique et de développement de projets musicaux créatifs principalement avec les jeunes” en mettant l’accent sur “la créativité, la qualité artistique, l’autonomie des participants dans les créations collectives”.

Des fans de musique mais qui semblent aussi se passionner pour la robotique puisqu’ils participent régulièrement à des stages de formation organisés par Technobel. Et, cette année, cette passion a porté ses fruits puisque les voilà sélectionnés pour l’étape suivante du concours international…

Si l’équipe Hubert Robotics a surtout séduit le jury par les qualités intrinsèques du robot qu’elle a construit, et par “la maîtrise qu’il a démontré dans les rôles successifs” qui lui étaient impartis pour accomplir les différentes “missions” inscrites au programme, l’équipe venue de Namur a aussi et surtout fait preuve de qualités plus “soft” – esprit d’équipe, travail de groupe, entraide… -, toutes qualités que le concours First Lego League tient à cultiver et promouvoir…

En marge du concours…

La tranche d’âge 6-9 ans n’était pas oubliée même si elle ne participait pas à un concours de robotique. Pour ces plus jeunes, le programme du week-end à Ciney Expo était davantage fait d’animations, de simulations mais fut aussi l’occasion d’exposer sur leurs stands respectifs les travaux réalisés en cours d’année. Pour eux aussi, le thème était celui de la logistique.

Ces réalisations ont été évaluées par un jury mais sans qu’il y ait de vainqueurs ou de lauréats à proprement parler. “De toute évidence, certains stands et certains des éléments qui y étaient exposés étaient plus aboutis que pour d’autres. Souvent parce que les enseignants avaient déjà eu l’occasion de participer à ce genre d’événement les années antérieures et avaient donc gagné en expérience pour ce qui est de l’animation de leurs classes”, indique Boris Roland, porte-parole de Technobel.

Près d’une vingtaine de défis à relever par les robots des différentes équipes… Thème: logistique

“Mais le but n’était pas de mettre l’un ou l’autre davantage en avant. L’esprit de l’événement était surtout de ne laisser personne sur le bord du chemin. Le but essentiel était d’intéresser les plus jeunes à la robotique, de s’inscrire dans une démarche pédagogique.” 

En marge du concours de robotique, environ 600 visiteurs (essentiellement des parents et “supporters” des robotisciens en herbe) étaient venus explorer, déambuler dans l’espace d’exposition où ils ont pu voir et parfois se frotter à des dispositifs tels que robots, découpe laser, simulateur…

L’occasion de découvrir les activités de différents partenaires ou homologues de Technobel: le Fablab du Trakk (Namur) ; l’initiation à la robotique (notamment industrielle) qu’organise à Liège, le centre de compétences Technifutur ; les formations en programmation, en réalité virtuelle, en construction et gestion de drones de Technofutur TIC (Charleroi) ; ou encore la Minecraft Education Academy de Technocité (Mons), ces dernières formations étant organisées en collaboration avec Microsoft.

Egalement aménagés dans l’espace d’exposition: un “escape game” sur le thème de la livraison de colis, et un simulateur de conduire de poids lourds.

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?