Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

MintT: brevet IA et alliance avec Microsoft

Article
Par · 03/06/2021
Partager

La start-up MintT poursuit son petit bonhomme de chemin – qui prend de plus en plus de l’ampleur (voir en encadré en fin d’article les deux faits marquants de ces derniers mois). 

Pour rappel, la start-up, basée à Bruxelles et à Charleroi (CoStation), est l’auteur de la solution ISA (Intelligent Sensing for Ageing), solution de surveillance visuelle, respectueuse de la vie privée, visant la détection et la prévention de chutes ou de comportements à risque de patients ou de personnes âgées ou isolées.

La solution repose sur des capteurs d’images 3D. Mais pas de surveillance visuelle permettant d’identifier nommément une personne (vie privée oblige): les mouvements et situations “tracés” en temps réel (chute, sortie de lit non autorisée, déplacement risqué, agitation inhabituelle…) par les capteurs sont représentés sous forme de zones d’images colorisées, constituées d’un amalgame de points 3D. L’analyse temps réel de ces images permet de détecter des situations à risque et d’alerter, en temps voulu, le personnel soignant.

Vers un dépôt de brevet

MintT vient de franchir une nouvelle étape en finalisant un projet de recherche en Intelligence Artificielle mené depuis 2019 en collaboration avec les laboratoires LISA (Laboratoire de l’Image – Synthèse et Analyse) et IRIDIA (Institut de Recherches Interdisciplinaires et de Développements en Intelligence Artificielle) de l’ULB.

Le but était de “développer un ensemble d’outils et d’algorithmes permettant de donner naissance à une solution IA” permettant d’affiner et de différencier les analyses de mouvements et de situations et d’améliorer la qualité de détection. Le projet de recherche a porté non seulement sur le volet analytique et création d’algorithmes mais aussi sur les étapes préalables: qualification et annotation de données, méthodologie et procédures d’acquisition et de collecte…

Les travaux de recherche ont été concluants et débouchent dès lors sur le lancement d’un processus de dépôt de brevet (pour l’Europe, les Etats-Unis et une partie de l’Asie).

Ils permettront notamment de rendre la solution ISA encore plus efficace et précise et d’améliorer les “performances” d’analyse, voire de prédiction de comportement ou de situation à risque.

“Notre ambition est que l’analyse devienne de plus en plus prédictive”, indique Eric Krzeslo, directeur de la société, “mais nous restons prudents pour ce qui est du concept de “prédiction”. Notamment en raison du facteur crucial que constituent la validité et le mode d’utilisation des données.” Les défis ont notamment pour noms interprétabilité [des données collectées] et pertinence sur une échelle de temps. Il serait par exemple contre-productif, souligne Eric Krzeslo, de générer une prédiction vague à long terme, qui aurait pour effet de stresser à la fois le personnel médical ou soignant et le patient plus qu’elle n’apporterait d’aide… “En matière de prédiction, il faut éviter les fantasmes.”

Dans l’immédiat et à court terme, les résultats de la recherche permettront donc de rendre l’analyse plus précise et pertinente, “de quoi éliminer notamment les “faux positifs” [des alertes déclenchées alors que la situation ne l’exige pas]. Il devient également possible d’analyser des circonstances plus complexes”, ajoute Eric Krzeslo.

Vers une future génération de capteurs 3D

Fin mai, MintT signait un accord de partenariat avec Microsoft, portant sur le développement de la prochaine génération de capteurs 3D (technologie ToF – Time of Flight) de l’américain – la nouvelle génération de caméra 3D Kinect, dotée de capteurs IA pour modélisation visuelle, avec connexion directe au cloud Microsoft Azure pour traitement et analyse.

Microsoft considère que MintT et son expertise sont un argument intéressant pour elle dans le cadre de ses ambitions dans le secteur de la santé, en en faisant dès lors l’un des partenaires de son programme Azure Depth Platform. Pour Eric Krzeslo, Microsoft est d’ailleurs une vieille connaissance puisque dans sa vie (professionnelle) antérieure, lorsqu’il avait fondé SoftKinetic (imagerie 3D, détection de mouvements, réalité hybride), la société de Redmond était un… concurrent.

Transformation d’image collectée par un capteur Azure Kinect. Source : Microsoft.

Aujourd’hui, faire alliance avec elle est logique pour MintT, estime-t-il. “Notre point de vue a toujours été que nous devions nous reposer, pour nos solutions, sur des capteurs off the shelf. MintT se concentre quant à elle sur le développement, en interne, des logiciels (algorithmes, traitement de l’image, gestion des données…).

Côté matériel, nous percevons la technologie de nouvelle génération de Microsoft comme la plus performante pour nos besoins. Le partenariat que nous avons passé nous garantit de disposer d’un matériel de qualité et d’être toujours au top demain, en ce compris en bénéficiant des capacités analytiques du cloud Microsoft. Sans parler des perspectives de développement commercial à l’international que cela nous ouvre…”.

Cette nouvelle génération de capteurs Azure Connect de Microsoft devrait voir le jour assez rapidement (d’ici la fin de l’année). Avec dès lors l’apport des ingénieurs de MintT qui, dès que les contraintes sanitaires le permettront, pourront remiser la visioconférence au placard pour s’envoler de temps à autre vers Seattle ou le labo israélien de R&D de Microsoft pour travailler de concert avec les équipes de la société américaine… 

L’automne dernier, MintT réalisait une levée de fonds à hauteur de 1,375 million d’euros, afin de financer la poursuite du développement fonctionnel de sa solution, de son développement commercial et d’envisager le démarchage de quelques marchés limitrophes (France, Pays-Bas, Grand-Duché).
Sa progression, ces derniers trimestres, lui a ainsi valu le titre d’“Acceleration Startup” à l’occasion des Digital Wallonia Awards 2020.  [ Retour au texte ]

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?