Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

We Are Founders: nouveau programme pour faire germer des projets et start-ups numériques

Article
Par · 29/04/2021
Partager

En septembre, un nouveau programme d’accompagnement de porteurs de projets numériques verra le jour à Bruxelles. Du côté de BeCentral. Nom de baptême: We are Founders.

Si le programme se déroule à Bruxelles, les participants, eux, peuvent venir de l’ensemble du pays.

Objectif: faire naître des start-ups et entreprises dont le dénominateur commun sera le numérique. Pas de limite à l’imagination à cet égard: tout projet ayant une connotation, une teneur numérique plus ou moins marquée, peut entrer en ligne de compte pour le processus de sélection qui démarrera sous peu (voir plus loin dans cet article). “Il n’y a pas de “dose” numérique/techno requise”, indique Loubna Azghoud, responsable du projet (et anciennement coordinatrice de Women in Tech.brussels). “L’idée, le projet, peut tout aussi bien être un site d’e-commerce qu’une solution AI”.

Triple originalité ou spécificité du programme ?
Sa formule tout d’abord: un programme de formation et de coaching intensif puisqu’il se fera à temps plein pendant neuf mois – 35 semaines pour être précis, à raison de 38 heures par semaine

Les destinataires ensuite: non seulement des porteurs de projets et idéateurs, “jeunes ou moins jeunes”, des personnes actives mais également des chercheurs d’emploi.

Enfin, les partenaires qui font alliance pour proposer cette formation (gratuite): Bruxelles Formation, BeCentral, Google et BeAngels.

A l’issue de l’opération de sélection, 50 porteurs de projets seront sélectionnés. A noter qu’ils peuvent poser leur candidature en solo ou en équipe. Les projets déposés en équipe, bien que potentiellement mieux argumentés, n’auront pas forcément préséance. Aucun quota de places n’est par exemple réservé pour les projets collégiaux: “Nous attendons de voir la qualité des candidatures et le nombre d’équipes [pour décider]”, indique Loubna Azghoud.

Au programme…

Le programme se déroulera en trois phases, de septembre 2021 à juin 2022. Les candidatures, elles, sont ouvertes via le site et ce, jusqu’au 6 juin (voir par ailleurs l’agenda de la sélection et du programme en encadré ci-dessous).

Quels critères entreront-ils en compte pour l’évaluation et la sélection des idées et projets soumis par les candidats désireux de rejoindre le programme? 

L’agenda

Le programme We are Founders se déroulera du 15 septembre 2021 au 15 juin 2022
Dépôt de candidatures: dès à présent et jusqu’au 6 juin
5 mai: séance d’informations, pour une explication plus détaillée du programme et des conditions de sélection
Deux séances de pitch (présentation des idées) seront organisées (en ligne ou en présentiel) avant première sélection
10 juin: annonce de la décision suite à une première sélection
17 et 18 juin: sélection définitive par un jury où siégeront à la fois des entrepreneurs et des représentants des quatre partenaires
25 juin: communication aux candidats retenus
Le programme se terminera, en juin 2022, par une Investor Night au cours de laquelle les startuppers “pitcheront” devant des investisseurs potentiels.

L’équipe de We are Founders évoque en priorité la “viabilité” de l’idée qui sera évaluée en fonction notamment de la taille du marché visé, du potentiel de croissance, du modèle de revenu proposé. Autrement dit, les candidats, dès l’instant où ils se manifestent, doivent avoir réfléchi et formulé une idée qui tienne au minimum la route. Mais “à ce stade”, souligne Loubna Azghoud, “on ne demande pas de démontrer l’idée. Il faut surtout que le participant ait l’esprit d’entreprendre, soit très motivé(e) à s’investir dans neuf mois intenses de formation. Nous constituerons ensuite des équipes et veillerons à fournir les ressources nécessaires au développement de la technologie en phase de démarrage, que ce soit par exemple une appli, un site ou un algorithme plus compliqué.”

Pour présenter et défendre leur idée, les candidats la pitcheront soit en-ligne, soit en présentiel, si l’assouplissement des mesures sanitaires se confirme.

Comme indiqué, le programme se déroulera en trois phases. Première – du 15 septembre au 15 décembre – la phase dite de “construction”. A savoir, l’élaboration et solidification de l’idée de départ et du modèle économique, et la formulation du produit, du service ou de la solution envisagé(e) – ce qu’on appelle désormais classiquement le “minimum viable product”.

Deuxième phase: du 15 janvier au 15 mars, phase d’“évolution”. Les porteurs de projets devront, à ce stade, aligner les premiers clients, déployer les premières étapes d’une approche commerciale. Raison pour laquelle ils goûteront à des cours touchant par exemple au digital marketing…

Troisième phase: du 15 mars au 15 juin, phase de “croissance”. Ce sera le moment pour les participants, qui auront idéalement déjà semé la petite graine de leur jeune pousse, de partir en chasse des premiers financements et de préparer concrètement une première levée de fonds. Un stade où les business angels du réseau BeAngels seront sollicités, tant en conseils, en accompagnement qu’en ouverture réelle des cordons de leur bourse.

Un programme à temps plein pendant neuf mois, c’est, pourrait-on dire, du costaud. Mais il y aura de la variété dans la forme que prendront les activités: cours, ateliers (trois par semaine), rencontres en équipe, échanges avec des entrepreneurs, travail “entre pairs”, moment réservé à un suivi par l’équipe encadrant le programme…

Chose importante à souligner: la participation à ce programme est gratuite. Par ailleurs, les chercheurs d’emploi conserveront leurs droits tout au long de la formation et auront même droit à une prime à la formation.

Les chercheurs d’emploi des trois Régions seront placés sur un pied d’égalité, même si les partenaires sont, pour partie, bruxellois. Seule condition pour la préservation de ces droits de chômage et l’octroi d’une prime pour les candidats wallons et flamands: “que la mobilité régionale soit accordée par le Forum et le VDAB au candidat, cadre classique valable pour toutes formations professionnelles.”

La part de chaque partenaire

Le programme We are Founders étant gratuit, cela suppose que chacun des quatre partenaires participe à son financement et contribue concrètement, que ce soit via mise à disposition des locaux (à savoir l’espace Digital Atelier de Google et les ressources de BeCentral) ou de formateurs et coachs (ils viendront de chez Google – à l’échelle internationale -, de BeAngels et de Bruxelles Formation).

Explication par Loubna Azghoud: “Chaque partenaire contribue au projet We are Founders par son expertise plus que par le biais d’un budget strictement financier. La mutualisation des ressources de chacun et de la communauté de BeCentral est difficile à chiffrer. 

Loubna Azghoud (We are Founders): “Pour l’étape de la sélection, on ne demande pas de démontrer l’idée. Il faut surtout que le participant ait l’esprit d’entreprendre, soit très motivé(e) à s’investir dans neuf mois intenses de formation.”

Google met à la disposition des participants le Google Digital Atelier et en assure la gestion ainsi que – et c’est une première en Belgique – le contenu du programme d’incubation Google for Startups, ainsi que différentes expertises et des mentors au sein de Google à l’échelle mondiale.

Be Angels apportera du contenu à l’occasion d’ateliers ainsi que l’expertise de business angels et de mentors sur des questions de financement et de développement opérationnel de jeunes pousses.

Bruxelles Formation permettra aux participants de bénéficier d’une prime à la formation et fournira toute une série de formations “à la carte”, puisées dans son catalogue existant. Par exemple, des cours d’anglais, de gestion de base, de comptabilité…

Enfin, Be Central a la responsabilité de la coordination du programme et utilise ses ressources humaines afin d’en assurer la gestion et la communication.”

Pour ce qui est de la mise à disposition de formateurs et ressources d’expertises, chaque partenaire interviendra selon ses propres spécificités, dans une série de “formats” de prestation puisque le programme We are Founders mélangera cours ex cathedra et collectifs, accompagnements individualisés, ateliers pratiques, apprentissages en peer learning.

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?