Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Ulysse, Faqbot… Destiny accélère sa stratégie de croissance via deux acquisitions locales

Article
Par · 19/03/2021 2 crédits
Partager

Coup sur coup, en l’espace de deux semaines, Destiny, fournisseur de solutions de communication cloud pour entreprises (téléphonie, voix+données, communications unifiées, communications mobiles), a annoncé deux acquisitions en Belgique francophone et une en France, poursuite dès lors d’une stratégie de croissance et de positionnement comme opérateur alternatif de référence, à l’échelon transnational.

Ces dernières années, l’opérateur a procédé à toute une série d’acquisitions, essentiellement aux Pays-Bas mais également sur notre propre marché (voir notre encadré).

Ces dernières semaines, c’est donc davantage vers le marché francophone que se sont portés ses regards.

Petit rappel d’acquisitions récentes de Destiny

– Juin 2019: rachat de la société belge Escaux et de sa filiale Fuzer, positionnée sur le terrain des solutions IP, cloud et mobiles (en mode Unified Communications)
– Juin 2019: achat d’Ozmo cloud communications, fournisseur néerlandais de solutions de communications cloud destinées au marché des PME
Avril 2019: acquisition de la société néerlandaise DSD Business Internet, prestataire de services professionnels Internet
– Mars 2019: rachat de Belgium Telecom, prestataire de services télécom pour PME (VoIP, UC, télétravail).
– 2018: achat, toujours aux Pays-Bas, de Motto Communications et de sa plate-forme de distribution cloud Flux (provisionnement de services cloud)
– 2016, rachat d’Ergatel (Belgique).

Lors de l’acquisition de DSD en 2019, Daan De Wever, fondateur et PDG de Destiny, déclarait: “Le fait de combiner portail de services cloud et opérateur local fiable, comme nous le faisons aux Pays-Bas, est un modèle que nous désirons reproduire à l’avenir dans d’autres pays européens. La stratégie commerciale, qui varie d’un pays à l’autre, est la seule chose que nous devrons adapter.”  La société semble donc bien décidée à concrétiser cette ambition…

Côté Belgique francophone, les acquisitions concernent le groupe Ulysse, basé à Mons, et la jeune pousse Faqbot, fondée par Mathis André, entrepreneur précoce qui, à ce rythme, tutoie déjà l’étiquette de serial entrepreneur. Côté français, le rachat concerne Alliantel, opérateur télécom alternatif (voix et données) qui vise le marché des petites et grandes entreprises.

Mais concentrons-nous ici sur les deux acquisitions wallonnes.

Ce contenu est réservé à nos abonnés et aux membres l’ayant acheté. Pour y accéder :

Déjà inscrit(e) ?

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?