Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Ibrahim Ouassari (MolenGeek), parmi les 32 “innovateurs bâtissant un meilleur avenir”

Article
Par · 11/12/2020
Partager

Il est certains “gestes”, certaines marques de reconnaissance qui font particulièrement plaisir, qui encouragent à persévérer, voire qui flattent doucement l’ego. C’est sans doute ce qui est arrivé en ce début décembre à Ibrahim Ouassari, l’un des co-fondateurs et toujours la figure de proue de MolenGeek.

Il a en effet découvert qu’il avait été cité en exemple dans un article de Wired! par Sundar Pichai, big boss d’Alphabet [lisez Google].

Pour les besoins d’un article intitulé Change everything: 32 innovators who are building a better future”, le célèbre magazine américain avait demandé à une petite kyrielle de personnalités ou de dirigeants connus, à la tête notamment d’entreprises-phare ou d’initiatives et projets ayant une visibilité internationale (la directrice de recherche sur le vaccin anti-Covid de l’Institut Jenner de l’Université d’Oxford est par exemple du nombre), de désigner une personne qui, à leurs yeux, représente une force d’innovation voire de disruption pour l »avenir et mérite une reconnaissance toute spéciale.

Surprise, surprise: Sundar Pichai, patron de Google (bon, c’est vrai qu’ils sont partenaire de MolenGeek depuis quelques années mais quand même…), a épinglé Ibrahim Ouassari. Belle revanche sur la violence (MolenGeek est né après les attentats), l’exclusion (sociale ou autre)… Ils se retrouvent ainsi nominé aux côtés d’autres “innovateurs bâtissant un meilleur avenir”, tels que le fondateur de Glitch! (un organisme qui lutte contre les violences en-ligne visant les femmes), un parlementaire britannique par ailleurs président de l’Institute of AI (qui est nominé en raison de son “effort extraordinaires entreprises pour combler l’écart qui sépare la technologie AI de la politique publique”, l’inventeur d’un nouveau système GPS basé sur l’Intelligence artificielle (afin d’affiner le processus de localisation via l’analyse des données générées par les différents capteurs intégrés aux smartphones), ou encore les co-fondateurs de We Belong (organisation britannique qui aide les néo-migrants débarquant au Royaume-Uni à surmonter les obstacles et rejets dont ils sont victimes).

Voici ce que Sundar Pichai écrit au sujet d’Ibrahim Ouassari: “Ibrahim Ouassari co-founded Molengeek with a mission to make technology and entrepreneurship accessible to everyone, regardless of their background. Dropping out of school aged 14, Ibrahim is a self-taught entrepreneur who is helping others to use technology to transform their communities in Brussels, Padua and Amsterdam – including 35 startups that have been built and grown through the incubator.

I was glad to have the chance to see this work first-hand when I visited Molengeek’s space in Molenbeek, a neighborhood in Brussels, earlier this year. This mission is deeply personal to me.

Growing up in India, every new invention, from the refrigerator to the television, changed my family’s life in meaningful ways. It’s what made me a technology optimist – not because I believe in technology but because I believe in what people will do with it. Visiting Ibrahim and the generation of innovators he has inspired earlier this year has kept me optimistic about the direction technology is headed.”

 

Sundar Pichai (Alphabet/Google): “It’s what made me a technology optimist – not because I believe in technology but because I believe in what people will do with it.”

 

Pour découvrir la liste et les mini-portraits de ces “32 changemakers of tomorrow”, voici le lien vers l’article de Wired!

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?