Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

MolenGeek s’installe à Charleroi… sous le nom de CharleWood

Article
Par · 10/11/2020
Partager

Les plans étaient dans les cartons depuis déjà de longs mois. Et, finalement, après avoir déjà essaimé à Anvers, Molengeek a bel et bien planté sa tente à Charleroi. Le Covid et le confinement ont certes retardé le lancement officiel, repoussant à plus tard l’événement – un hackathon – qui devait marquer le début des activités, mais ce n’est que partie remise.

L’inauguration officielle est prévue pour janvier 2021 et le programme prend d’ores et déjà forme. Nom de baptême choisi : CharleWood.

La formule déployée restera conforme à ce qui a pris naissance – et solidement racine – à Molenbeek, que ce soit en termes de public visé ou d’activités et services proposés. A savoir…

Côté “cible”, le public visé sera en priorité celui des “neets”, autrement dit des personnes en “décrochage” social et/ou numérique, peu ou sous-diplômées, venant de tous les horizons sociétaux, cherchant un tremplin professionnel et des compétences utiles.

Côté activités, le cocktail inclura tout à la fois des formations numériques, un encadrement pour la genèse d’idées de start-up, et des événements participatifs.

“CharleWood”. Un nom clin d’oeil

Son nom de baptême peut étonner – ou prêter à sourire – mais sous l’étiquette se cache la thématique majeure qui servira de fil rouge à ce “Moulin-Carolo”. En l’occurrence: le numérique appliqué à l’audiovisuel et aux nouveaux médias. Au menu: création de contenus multimédia en-ligne, marketing digital, communications numériques, post-production…

Partenaires de Molengeek/CharleWood? Outre les partenaires traditionnels que sont Google ou encore Proximus, le régional de l’étape, à Charleroi, davantage en ligne avec la thématique choisie, est la Rtbf. C’est dans le bâtiment qu’elle occupe, Place de la Digue, qu’est d’ailleurs en train de s’installer CharleWood. Un partenariat est également en cours d’élaboration avec TéléSambre, hébergée à la même adresse.

Maquette du bâtiment, Place de la Digue à Charleroi, où “CharleWood” cohabitera avec la Rtbf et TéléSambre…

Autre partenaire: le MiLL (Media Innovation and Intelligibility Lab) de l’UCLouvain, qui se positionne comme un laboratoire de recherche en “accompagnement et accélération de l’innovation médiatique”. Son rôle sera de “mettre en oeuvre ses propres méthodologies pour repérer et identifier les défis qui se posent à la Rtbf”, souligne Ibrahim Ouassari, co-fondateur et toujours pilote de Molengeek. Les besoins et défis identifiés serviront de base et d’inspiration pour les activités déployées par CharleWood. 

Se fondre dans le décor

Le thème audio-vidéo/new media a spécifiquement été sélectionné pour plusieurs raisons. Tout d’abord, Molengeek cherchait très naturellement un partenaire/ambassadeur faisant référence et profondément ancré dans la région de Charleroi. La Rtbf, que l’on retrouve d’ailleurs parmi les partenaires “corp” de l’accélérateur Digital Attraxion pour sa nouvelle session orientée Médias, était intéressée à favoriser le développement de talents et de compétences, voire de projets d’innovation, en lien direct avec son métier.

“C’est du win-win”, indique Ibrahim Ouassari. “Nous apportons notre expertise en termes de pédagogie et de méthodologie tandis que la Rtbf était intéressée à nourrir son pôle Innovation et à collaborer potentiellement avec des start-ups…”

Ensuite, le thème audio-vidéo/new media cadre parfaitement dans la volonté de Charleroi de faire éclore et grandir différents écosystèmes thématiques. Celui des nouveaux médias et des “industries culturelles et créatives” est l’un des derniers ajoutés à la liste.

Ibrahim Ouassari (MolenGeek): “Notre volonté est clairement de nous insérer dans le paysage carolo, de nous profiler comme complémentaire par rapport à ce qui existe.”

“Notre volonté est clairement de nous insérer dans le paysage carolo, de nous profiler comme complémentaire par rapport à ce qui existe. Il n’est pas question d’arriver en doublon. Raison pour laquelle les formations qui seront organisées par CharleWood ne seront pas axées sur le codage ou le développement Web traditionnel. Nous voulons collaborer et venir compléter ce qui se fait déjà à CoStation, au centre A6K-E6K ou du côté du Forem.”

Demandez le programme

Comme indiqué, l’événement de lancement – un hackathon – a dû être reporté pour cause de Covid. Il pourrait désormais se dérouler en février prochain, sans doute sur un thème différent puisqu’à l’origine, les participants auraient été invités à concocter une bande-annonce multimédia en mode “épouvante” pour saluer Halloween…

Côté formations, une session est actuellement planifiée pour 2021. Une quinzaine de personnes pourront y participer. “Si nous obtenons suffisamment de financement, nous en organiserons deux”, indique Ibrahim Ouassari.

Sujets et compétences enseignées? Découverte et maîtrise de l’intégré Adobe, utilisation de divers matériels AV, techniques de prise de son et d’image, podcasts, post-production… “et sans doute, progressivement, la 3D, les effets spéciaux, voire la réalité virtuelle. Tout comme à Molenbeek, où nous avons démarré petit, nous voulons aller loin, petit à petit…”

“Notre souhait est de pouvoir organiser ces formations en 100% présentiel. Au pire, en mode hybride, avec deux jours de formations en présentiel et trois à distance.”

Cette préférence pour le présentiel explique que les dates précises ne soient pas encore connues – confinement et mesures sanitaires obligent. Mais cette préférence s’explique très logiquement, selon le patron de Molengeek. Il y a bien entendu le sujet lui-même mais aussi et surtout le fait que “nous nous adressons à un public qui ne nous connaît pas encore. Et nous voulons faire naître une réelle atmosphère dans CharleWood.”

Côté incubation de projets et de start-ups, Ibrahim Ouassari estime qu’une cinquantaine de porteurs de projets pourraient être hébergés et accompagnés simultanément, épaulés par des spécialistes audio-vidéo/new media de Molengeek et de la Rtbf, avec coaching hebdomadaire, aide au développement, au prototypage et au test de “produits”.

Le nerf de la guerre

Outre les partenaires déjà embrigadés (Google, Proximus, Rtbf…), CharleWood est à la recherche de financements supplémentaires, non seulement publics mais aussi, et sans doute surtout, privés. “Nous espérons convaincre des entreprises et acteurs du Hainaut, voire de la Wallonie, de supporter notre initiative”, indique Ibrahim Ouassari. En ce compris pour renforcer la crédibilité et l’ancrage local. C’est d’ailleurs également pour cela que les contacts sont étroits avec des acteurs préexistants de l’écosystème carolo: Quai10, CoStation… “Nous veillons notamment à rendre nos calendriers compatibles.”

A terme, si le financement suit, le rayon d’action de CharleWood pourrait dépasser le périmètre de la Ville et de ses environs. “Les formations futures pourraient potentiellement concerner toute la Wallonie, par exemple si nous faisons partenariat avec le Forem…” 

Partager

1 commentaire

  1. Un nouvel incubateur carolo dédié à la créativité numérique • Regional-IT · Toute l'information sur les startups et les TICs en région Wallonie-Bruxelles

    […] startups/smart cities), A6K E6K (industrie 4.0) ou encore la Mediafaktory (média et innovation) dont on vous parlait récemment avec l’arrivée à Charleroi de Molengeek sous le label […]

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?