Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Réseaux Santé régionaux: notification accélérée des résultats de test PCR, y compris via SMS

Article
Par · 15/10/2020
Partager

Alors que les tests Covid se multiplient – en partie pour cause de résurgence de l’épidémie -, les Réseaux Santé Wallon et Bruxellois ont décidé de mettre à disposition une nouvelle fonctionnalité, dans l’espoir de décharger les services hospitaliers et les généralistes de la charge que représente la notification (spontanée ou sur demande) des résultats de tests PCR.

Il est désormais possible, pour toute personne testée, de prendre connaissance de ses résultats via son Réseau Santé régional ou via le portail fédéral MaSanté. L’information y est accessible rapidement – “30 minutes en moyenne après mise à disposition des résultats par le laboratoire émetteur” promettent les Réseaux.

L’exception PCR

D’habitude, consulter ses données de santé via les Réseaux Santé répond à certaines contraintes: consentement préalable dûment signifié par le patient, délai d’accès pouvant atteindre deux ou trois semaines (selon les délais qu’imposent les professionnels de soins hospitaliers entre le moment de l’acte et la possibilité d’en consulter le résultat par soi-même – délais justifiés par la nécessité, dans certains cas, d’expliquer directement au patient la signification réelle de résultats formulés de manière aride dans les dossiers).

Quel accès via les Réseaux Santé?

Sur les sites des deux Réseaux (wallon et bruxellois), un nouveau bouton vert a fait son apparition permettant d’accéder à ses résultats de test PCR.
Les patients qui, précédemment, n’ont pas donné leur consentement au partage électronique de leurs données de santé auront uniquement accès à leur résultat de test PCR.
Les autres par contre auront également accès à la liste de tous les documents partagés dans le cadre de la continuité des soins (dès l’instant où l’hôpital où ils ont été générés ouvre l’accès, en respect des délais habituels).

Pour la prise de connaissance des résultats de PCR, ces deux contraintes ont été exceptionnellement éliminées.

Pas de consentement préalable nécessaire pour publication. Et communication quasi immédiate, dès que le laboratoire qui a réalisé le test en procure les résultats.

Non seulement les résultats sont donc immédiatement accessibles via les Réseaux Santé (wallon et bruxellois) et via le portail fédéral mais un système de notification par SMS a également été développé.

Si les labos des hôpitaux livrent directement leurs données aux Réseaux Santé régionaux, les résultats de test effectués par le labo fédéral sont quant à eux fournis à Sciensano. Mais cette dichotomie ne change rien pour la personne testée lorsqu’elle veut prendre connaissance de ses résultats. En effet, elle peut toujours le faire en se rendant sur le site de son Réseau Santé régional. En coulisses, le système détecte si ses résultats sont disponibles à son niveau ou non. S’ils ne le sont pas, le système va puiser les résultats dans la base de données Sciensano et les fournit en-ligne au demandeur.

Pas pour tous les hôpitaux

La notification par SMS n’est pas, ou pas encore, universelle en ce sens qu’il faut pour cela que les laboratoires de test adhèrent au système. Pour l’instant (en date du 14 octobre), 27 labos et hôpitaux situés à Bruxelles (9) et en Wallonie (18) ont accepté de jouer le jeu et ont pris les mesures informatiques nécessaires. 

12 autres laboratoires (dont deux privés) ont entamé la procédure pour se connecter au système.

Source: Sciensano.

“La procédure à suivre pour le faire est assez simple. L’adaptation se fait, pour les hôpitaux, en quelques heures”, souligne André Vandenberghe, directeur stratégique du Réseau Santé Wallon. “Malheureusement, on a pu s’apercevoir que les fichiers de patients comportaient parfois des erreurs ou que la procédure d’exportation des données [vers Sciensano et les Réseaux Santé] posait problème.”

Reste la question de la communication, par SMS, des résultats de tests PCR lorsque ceux-ci sont effectués sur des sites mobiles décentralisés ou par des généralistes. Dans le premier cas, souligne André Vandenberghe, il s’agit souvent de sites directement pilotés par des hôpitaux. Si leur labo s’est déjà connecté à la solution SMS, les notifications peuvent donc se faire.

Pour les généralistes, tout dépendra du labo auquel ils font appel. Pas de souci s’il s’agit du labo de l’hôpital de la région (ayant activé la fonction SMS). S’il s’agit d’un labo privé, il faudra sans doute attendre qu’il adhère au système, à moins qu’il n’offre déjà lui-même un service SMS. S’il s’agit du labo fédéral, les données sont consultables via Sciensano.

Disponibilité immédiate mais accès sécurisés malgré tout

Si les modalités de publication des résultats de test PCR ont largement été assouplies en comparaison avec l’accès aux autres données de santé, des mécanismes de sécurité demeurent en place pour s’assurer que seule la personne autorisée (ici le patient ayant effectué un test PCR) ait accès à ses données.

Première ligne de protection: l’accès aux résultats sur les sites des Réseaux Santé est sécurisé via les procédures d’authentification habituelles. A savoir: via un lecteur de carte d’identité, via Itsme, ou via un code de sécurité préalablement envoyé par courriel ou appli mobile.

Deuxième cas de figure: l’accès après notification par SMS. “Le SMS lui-même contient un minimum d’informations, pour des raisons de confidentialité”, souligne André Vandenberghe.

“Il signale simplement que les résultats de test sont disponibles via le site du Réseau Santé. Ce signalement s’accompagne d’une URL et d’un code d’accès (mobile) ayant une durée de validité limitée dans le temps [Ndlr: durée équivalant à la durée de disponibilité des résultats – soit 30 jours pour le Réseau Santé Wallon, 14 jours pour le Réseau Santé Bruxellois].

Lorsque la personne clique sur le lien, elle voit apparaître la première lettre de son nom et les deux premières lettres de son prénom. Il lui faut alors introduire sa date de naissance, qui sert de moyen d’authentification. A partir de là, la personne peut accéder à ses résultats.”

Entre la mise en oeuvre du système de notification par SMS (dernière semaine de septembre) et la mi-octobre, quelque 33.000 personnes qui n’étaient pas préalablement inscrites auprès d’un Réseau Santé régional ont ainsi pu accéder à leurs résultats de test.

Partager

Envie d’apporter votre voix dans le débat ?

Les commentaires sont réservés à nos abonnés.

Déjà inscrit(e) ?