Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

We The Internet (Liège, 10 octobre): un “dialogue citoyen” sur l’avenir d’Internet

Article
Par · 01/10/2020
Partager

Le 10 octobre, au Val Benoît à Liège, de simples citoyens, quelle que soit leur casquette privée ou professionnelle mais avec une prédilection plus spécifique pour les “personnes pas ou peu connectées à Internet”, auront l’occasion d’apporter leur contribution à une réflexion citoyenne planétaire – 90 pays sont concernés – à propos du rôle, des implications et des perspectives de l’Internet.

La journée “We The Internet – a Global Citizens’ Dialogue” est destinée à faire entendre “la voix des citoyens au coeur des discussions stratégiques […] avec la conviction que les citoyens peuvent et doivent avoir leur mot à dire sur ces questions en vue d’élaborer des recommandations à remettre aux décideurs à un niveau local, régional et national.”

Le thème global de la journée: “l’impact social des technologies numériques, plus spécifiquement en termes d’inclusion numérique des citoyens”. Une série de tables de discussions seront organisées autour de thèmes tels que l’Intelligence Artificielle, la cyber-sécurité, l’identité numérique ou encore la gouvernance d’Internet et la désinformation.

Redonner la parole au “simple” citoyen

L’objectif de l’initiative “We, the Internet” est de faire entendre la voix du “simple manant” des temps modernes. Jusqu’à présent, expliquent les organisateurs, le dialogue destiné à identifier les principaux problèmes et questions qui doivent être abordés dans un avenir proche s’est déroulé à divers échelons – national, régional et mondial – mais sans impliquer réellement les premiers intéressés.

“Le Groupe de haut niveau sur la coopération numérique, sous l’égide des Nations Unies, a permis d’initier une dynamique de dialogue multilatéral entre les parties prenantes. Néanmoins et malgré ses qualités, ce format a eu tendance à exclure des acteurs-clé: les citoyens du monde.”

D’où cette initiative pour leur redonner la parole et une caisse de résonance. Un projet international qui a reçu le soutien de toute une série d’acteurs tels que l’Unesco, la Commission Européenne, la World Wide Web Foundation, Internet Society ainsi que d’acteurs privés.

Implication locale – de tous

Le partenaire belge de cette initiative internationale pilotée par Missions Publiques (voir le site de l’initiative), qui organise donc la journée du 10 octobre, est le Sirius Hub, un “laboratoire d’innovations sociales numériques” qui combine école d’apprentissage numérique (programmation, intégration, graphisme) et agence Web d’économie sociale.

Ce “hub” s’adresse en priorité à des personnes “dont l’accès à Internet est parfois limité ou qui ne disposent pas d’ordinateur à domicile”, qu’elles soient d’origine étrangère (un public qui doit souvent surmonter des obstacles encore plus importants) ou de souche locale. Parmi les autres formations figurant au catalogue: initiation à la photographie, à la vidéo, aux réseaux sociaux, à WordPress

Le projet de “Coding school” de Sirius Hub a obtenu le soutien du programme Digital Belgium Skills Fund.

La journée “We The Internet – a Global Citizens’ Dialogue” à Liège est organisée avec la collaboration et le support notamment de VentureLab, LeanSquare, LiègeTogether et Digital Wallonia.

Adresse du jour: Val Benoît, Quai Banning 6, 4000 Liège

=> Inscriptions via le site de l’événement.

Partager

Laisser un commentaire