Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Gambit Financial Services débarque en Asie

Article
Par · 06/06/2019
Partager

La fintech liégeoise Gambit Financial Solutions, auteur de logiciels de gestion du risque, de conseil en investissements pour acteurs de la finance et de robots-conseillers (Birdee) pour les professionnels et les particuliers, ouvre une filiale à Singapour afin de mieux attaquer le marché du sud-est asiatique.

La société dit ainsi vouloir profiter le mieux possible d’un “contexte économique très favorable, dans un marché asiatique du conseil en investissement qui est en plein développement. La transformation numérique s’y développe extrêmement rapidement, poussée par un fort appétit des consommateurs pour tous les services offerts sur téléphone mobile”, déclare Geoffroy de Schrevel, Pdg de la société. 50% de la population de cette région a moins de 28 ans, avec une très forte concentration urbaine et des habitudes d’ultra-connectivité. Selon des statistiques de Tresor International, le service économique régional de Singapour, le taux de pénétration du mobile y est de 133%. Selon certaines estimations, le marché du conseil automatisé (ou “robotisé”) y connaîtra, à court et moyen terme, une véritable explosion. Sa valeur estimée atteint les 900 milliards de dollars à l’horizon 2023. Et les prochaines années devraient être propices en opérations de placement et en changement dans la détention des avoirs et patrimoines.  “35% du patrimoine détenu en Asie va passer d’une génération à l’autre dans les 5 à 7 ans”, souligne Geoffroy de Schrevel.

Voilà qui explique l’attraction que cette région du monde exerce sur cette petite société belge, axée depuis déjà quelques années sur l’international (France, Luxembourg, Suisse…), qui, rappelons-le-, est une spin-off de l’ULg.

Le bureau singapourien sera dirigé par Gabrielle de Neve. Elle sera à la tête d’une équipe de développeurs (de 5 à 10 personnes) qui se concentreront notamment sur des développements destinés au marché asiatique mais aussi à des cibles de clientèle européennes.

Partager

Laisser un commentaire