Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Technocité: formation en sécurité Linux pour demandeurs d’emploi

Article
Par · 08/04/2019
Partager

Ce contenu est réservé aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Archives

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager

2 commentaires

  1. Bonjour. J’ai suivi la dernière séance d’informations. Aujourd’hui, j’apprends que cette formation est annulée par manque de candidats. C’est un comble nous étions pourtant une vingtaine sur les deux séances d’informations. C’est comme l’année passée avec la formation « Risk manager & sécurité des systèmes de l’information – certifié Security+ », elle a aussi été annulée. Je ne comprends pas cette décision, nous étions tous des excellents profils pour cette formation d’avenir. Pour moi cette décision est louche et cache quelque chose, j’ai donc décidé de contacter la presse pour y faire part de mon témoignage. Est-ce que c’est comme ça pour vos autres formations ?

    1. Brigitte Doucet
      Brigitte Doucet (Auteur de l'article )

      Voici la réponse de Technocité…
      “Effectivement, nous avons été contraints d’annuler cette formation par manque de candidats. Nous constituons des groupe de 12 personnes et nous tentons de créer un groupe le plus homogène possible en terme de compétences. Nous avions prévu deux séances d’informations, pour la première nous avions 10 inscrits et pour la seconde nous en avions 4. Lors de ces séances, les participants passent les tests psychotechniques du Cefora (partenaire de la formation).
      Malheureusement, après correction des tests et analyse des CV, nous n’avions identifié que 4 personnes ayant le profil requis pour la formation (à savoir, des bases minimum en administration réseau et système). Vu le laps de temps entre ce moment et le début de la formation, il semblait illusoire de pouvoir trouver encore 8 autres personnes afin de compléter le groupe.
      Nous avions mis en place toutes les actions de communication possibles mais visiblement cela n’a pas porté ses fruits.
      L’an dernier, nous avions effectivement été confronté à la même situation. Du coup, nous n’avons pas pris le risque, cette année, de la reporter à une date ultérieure et d’essuyer un éventuel nouvel échec. Nous avons préféré l’annuler. Il faut savoir que cette décision est compliquée pour nous puisque nous remettons chaque année, comme tous les centres de compétences, un plan d’action au Forem que nous nous devons de respecter et que dans des situations telles que celle-ci, nous devons effectuer une modification à ce plan d’action, ce qui n’est pas aisée. Nous ne prenons donc pas cette décision à la légère.”

Laisser un commentaire