Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Les prix 2018 de la communauté Patient numérique

Article
Par · 26/10/2018
Partager

La communauté Patient numérique, qui vise à favoriser les échanges, les apports d’expertise et la professionnalisation des acteurs hospitaliers en matière d’informatique médicale et de transformation du secteur des soins de santé, remettait hier son Prix de l’Innovation de l’année.

Ce prix récompense un projet ou une solution implémenté(e) au sein d’une institution de soins de santé et qui se caractérise par son degré d’innovation ou d’usage technologique. Cette année, le lauréat est l’équipe de Michel Raze, chef du service des Applications Informatiques et coordinateur du département informatique du CHU de Liège, pour le développement d’une solution intégrée DPI-A7 Software.

Le projet en a été initié en 2016 et permet au patient, utilisateur de l’appli Andaman7, de lier son dossier médical personnel, géré sur son smartphone ou sa tablette, avec son dossier DPI (dossier patient informatisé) qui est géré par l’hôpital. Il a ainsi accès, via son équipement mobile, aux informations de ce DPI. Du moins à certaines d’entre elles auxquels les prestataires de soins lui donnent accès.

Le mode de fonctionnement pour lequel le CHU a opté permet en effet à l’hôpital de conserver, dans une large mesure, la maîtrise du processus d’octroi d’accès aux données. C’est le médecin qui détermine quelles données sont ainsi rendues accessibles au patient. Il se peut donc que, compte tenu de la gravité d’un diagnostic et de la fragilité psychique d’un patient, une information ne soit pas “publiée” et fournie via son appli.

Source: A7 Software

La solution a par ailleurs été implémentée de telle sorte à permettre au médecin – selon le même schéma mis en oeuvre pour l’accès aux données accessibles via le Réseau Santé Wallon – de ne rendre les données du dossier accessibles au patient que passé un certain délai. Cela lui permet d’évaluer lui-même les informations avant d’ouvrir la porte au patient. Notamment pour se préparer à communiquer utilement avec lui au sujet de son état de santé.

La volonté de l’hôpital de baliser l’usage de l’appli se traduit également par un processus d’authentification de l’utilisateur qui établit une corrélation et une vérification strictes de son identité en couplant à son identiant comme utilisateur de l’appli Andaman7 à une “identité certifiée” par le CHU (ce dernier exigeant le recours initial à l’eID et attribuant un code d’identification au patient). 

Personnalité de l’année

Pour la première fois cette année, la communauté Patient numérique décernait également un prix Personnalité de l’Année. 

Profil et/ou qualités auxquels le ou la lauréate devait satisfaire: avoir fait preuve, via son métier, ses actions, son engagement, d’une influence positive dans le secteur des soins de santé et dans la maturité technologique de l’informatique médicale.

La distinction a été attribuée au Dr. Denis Goldschmidt, CMIO (chief medical et information officer) du Chirec. Chirurgien plastique de formation et de profession, il fut l’un des tout premiers “CMIO” de Belgique, coiffant cette casquette dès 2007. Il est par ailleurs membre du comité de direction d’Abrumet (Association bruxelloise de Télématique médicale) et a participé au groupe d’experts chargé de conseiller et de remettre rapport au SPF dans le cadre du projet BMUC (Belgian Meaningful Use Criteria).

Partager

Laisser un commentaire