Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

Les femmes, elles aussi, ont leur Semaine du Code. A Bruxelles.

Article
Par · 05/10/2018
Partager

Du 8 au 14 octobre se déroulera la European Code Week. Et des “code weeks” visant des publics plus spécifiques. Il y avait déjà les enfants et ados. Il y a aussi, depuis l’année dernière, le… Women Code Festival, imaginé par le réseau bruxellois Women in Tech et géré par le service régional bruxellois 1819.

Dans le cadre plus large de sa campagne de sensibilisation TimesUpGoDigital, une série d’animations et de conférences seront ainsi organisées à Bruxelles afin d’informer et de motiver davantage de femmes et jeunes filles à se lancer dans les études ou dans des activités IT/numériques. Et pour avoir plus de poids, nombre de ces activités bénéficieront de la présence voire seront pilotées par plusieurs “role models”, des femmes ayant embrassé avec succès des carrières “tech”.

Parmi les partenaires de ce Women Code Festival, citons Innoviris et le CIRB. Au programme: ateliers, débats, projections de film, soirée Ladies Pitch Night, visites d’un fablab mobile, orienté sciences, dans des écoles, formations gratuites dans plusieurs EPN bruxellois…

La filière informatique des études universitaires ne compte que 8% de femmes à Bruxelles, 7 % en Fédération Wallonie Bruxelles (source: IBSA, Institut Bruxellois des Statistiques et d’Analyse).

En Belgique, 25% des diplômés dans les études STEM (Sciences, Technologies, Ingénierie, Mathématiques) sont des femmes (source: Agoria).

Les “role models” sur le podium

Quelles sont ces “exemples vivants” féminins qui viendront témoigner?

Ségolène Martin, directrice de Kantify, start-up positionnées sur le terrain de l’intelligence artificielle pour le secteur de la distribution

Gwenda Frocrain, directrice pédagogique et technique de l’Ecole 19, la nouvelle école de codage, située à Uccle, qui s’inspire de la méthode développée par l’Ecole 42 de Xavier Niel à Paris. Elle sera l’animatrice d’une journée d’initiation au code co-organisée avec Deloitte.

Jeune entrepreneur femme Génération Y sur clavierAnne Sophie Lecointre et Charlotte Neuburguer, co-fondatrices de Pixy, start-up qui a développé une appli destinée à encourager tous les membres d’une maisonnée à donner un coup de main pour les tâches – et corvées – ménagères ou quotidiennes. Le principe? Chaque petit coup de main est récompensé par des points… attribués collectivement à la famille qui peut ainsi thésauriser et échanger ces points pour financer un moment sympa (ou pour aider concrètement une ONG). Pixy a décroché le prix de la Région de Bruxelles-Capitale lors de la 13ème édition du Boostcamp du Microsoft Innovation Center bruxellois.

Céline Vanderborght, Smart City manager, rattachée au CIRB (Centre d’Informatique pour la Région bruxelloise). Elle participera aux cinq formations au codage organisées dans 5 EPN bruxellois.

Wendy Geeraert, fondatrice de Co-libry, start-up d’origine gantoise, incubée au StartIT@KBC. Son application propose une démarche nouvelle dans la recherche et la sélection d’une nouvelle demeure, sur base de paramètres spécifiques tels que proximité de transports publics, de centres culturels, d’installations sportives… L’appli propose également des conseils personnalisés.

Lieve Lambrechts, assistante et chercheuse au sein du département Physique appliquée de la VUB, est aussi lauréate du concours WATS (Women Award in Technology and Science), organisé par Innoviris. Objectif: “permettre à des femmes scientifiques inspirantes d’occuper le devant de la scène afin d’inciter les jeunes filles à entreprendre des carrières scientifiques ou technologiques”. Lieve Lambrechts compte mettre son prix WATS à profit pour développer, en extra-scolaire, des ateliers STEM qui seront dédiés aux femmes actives dans les sciences.

Source: CyberWayFinder

A l’occasion du Women Code Festival, elle participera au “Fablab Tour” organisé par Innoviris dans des écoles en vue de permettre aux plus jeunes de goûter et de tester les nouvelles technologies.

Enfin, Rosanna Kurrer, qui a créé le CyberWayFinder, un centre de formation dédié au numérique et, plus spécifiquement, au thème de la cybersécurité. Une première formation (de cycle long) a été initiée, avec le soutien de la Région bruxelloise. La formation est exclusivement réservée à des femmes [24 à l’heure actuelle] “qui souhaitent réorienter leur carrière dans le secteur de la sécurité informatique. Toutes ont déjà quelques années de carrière à leur actif, que ce soit en finance, dans le monde de la mode ou en marketing. Dans tous les cas, loin du milieu de l’informatique. Durant trois ans, elles vont combiner cours théoriques et expérience en entreprise.”

Tous les détails sur le programme du Women Code Festival via le site de Women in Tech.brussels.

Partager

Laisser un commentaire