Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

CiLo: quand le crowdfunding se donne une identité territoriale

Article
Par · 07/05/2018
Partager

CiLo. Pour Crowdfunding des Initiatives LOcales. Tel est le nom de baptême choisi par le BEP, l’intercommunale de développement économique de la Province de Namur, pour un nouveau service inauguré en ce début mai. Objectif: fournir aux acteurs – économiques, culturels et publics – namurois, ou ceux qui veulent y développer une activité, la possibilité de faire appel au financement “participatif” pour financer tout ou partie de leur projet.

Conditions sine qua non à respecter par les projets pour pouvoir solliciter et s’afficher sur la plate-forme CiLo:

  • avoir un “ancrage fort”, un lien avec la province de Namur, “soit qu’ils concernent une commune, une localité, un organisme situé en territoire namurois, soit qu’ils soient portés par des habitants (ou acteurs) de la Province”
  • être intégré dans le tissu urbain ou rural namurois
  • relever un défi spécifique du territoire.

Autres critères qui sont considérés comme autant de petit plus pour une décision favorable: caractère innovant, durable, dose de créativité, outil de stimulation de la cohésion sociale, ou encore prise en compte des contraintes dont souffrent les personnes à mobilité réduite.

Pourquoi une plate-forme spécifique?

Pourquoi le BEP a-t-il choisi de faire développer sa propre plate-forme de crowdfunding (par la société française EasyCrowd, spécialiste du genre) alors qu’il en existe une panoplie sur le marché?

“Nous voulions disposer d’une plate-forme propre afin qu’elle soit le reflet de ce qui est notre fil conducteur, à savoir le développement d’une dynamique territoriale, géographiquement délimitée”, explique François Laureys, chef de projet, affecté notamment au développement de projets smart city.

“Une plate-forme du genre Kiss Kiss Bank Bank regorge de projets mais sans fil conducteur, sans “ligne éditoriale”. Impossible d’y repérer un projet lié à notre région, par exemple. La tendance d’une ligne thématique – le financement de projets de BD par exemple – est d’ailleurs une réalité.”

Renaud Degueldre (BEP): “La plate-forme CiLo, au-delà de l’objectif de levée de fonds, est aussi un outil favorisant la création d’une communauté. Elle génère de l’interaction, des apports d’idée. C’est aussi et avant tout un outil d’animation.”

Autre raison majeure: le BEP désirait procurer un ensemble de services de conseil et d’accompagnement aux porteurs de projet.

Ces derniers bénéficient en effet, dès le départ, d’un encadrement par l’équipe du BEP et les partenaires qu’il s’est choisis dans son aventure de crowdfunding. A savoir? La Fondation Roi Baudouin, qui donnera un coup de main pour l’évaluation et la sélection des projets et procurera des conseils en termes de déductibilité fiscale. La Fondation Rurale de Wallonie, “en raison de ses liens avec les acteurs territoriaux du développement rural”. Le réseau Financité, “en raison de son travail de veille et de conseil, juridique notamment, en matière de financements alternatifs”. Et le Smart City Institute de HEC Liège, spécialiste des projets smart city/smart region.

L’équipe du BEP, elle, siégera au comité de sélection, procurera des informations aux porteurs de projet, organisera des séances de formation pour découvrir les spécificités d’une campagne de crowdfunding, apportera son aide pour la campagne de communication et promet de mettre les porteurs de projets en contact avec des acteurs locaux potentiellement intéressants (communes, Province…).

En “rémunération” de ses services, le BEP prélèvera 5% de commission sur les sommes collectées – uniquement en cas de succès de la campagne.

Les partenaires cités ci-dessus, quant à eux, seront sollicités plus spécifiquement lorsque la thématique du projet rencontrera leurs propres spécialisations et interviendront systématiquement en support du BEP pour un avis sur les projets voulant collecter plus de 10.000 euros.

Autre partenaire: la Province de Namur qui interviendra, à la demande, pour conseiller le promoteur d’un projet, réaliser des vidéos professionnelles pouvant agrémenter le visuel de la campagne, promouvoir les projets sur ses propres réseaux sociaux et même proposer des contreparties aux dons (places de concert, entrées pour visites de musée ou participation à l’un ou l’autre événement…).

Les partenaires du BEP ont soit le statut de sponsor (aide à l’élaboration de la campagne, mise à disposition de ressources humaines ou de moyens matériels, possible apport de contribution financière), soit celui de “mentor”. Ce dernier statut permet par exemple, en plus, d’inclure la plate-forme de crowdfunding CiLo dans un scénario d’appel à projets. Ce sera le cas de la Province de Namur qui, dans le cadre de tels appels à projets, pourra offrir aux lauréats l’occasion de lancer une campagne de financement supplémentaire via appel au financement participatif.

Trois premiers projets

Pour son lancement, CiLo affiche trois premiers projets en quête de financement participatif. A savoir: un projet de tourisme familial et participatif porté par l’Office du Tourisme de Floreffe, la renaissance du festival Verdur Rock, et l’aménagement d’un jardin collectif à Sombreffe.

Arrêtons-nous un instant sur le projet de Floreffe et sa composante numérique. Parmi les attractions imaginées pour favoriser un tourisme familial, résolument axé sur le jeune âge, l’Office du Tourisme avait fait appel au public, et plus spécifiquement, aux enfants pour dessiner et baptiser un personnage qui personnifierait l’initiative. Résultat: un coq prénommé Flory a vu le jouret a non seulement droit à sa statue mais aussi à un avatar numérique.

Une appli de jeu (gratuite) est en effet en train d’être développée par l’agence liégeoise N-Zone. “Les Mystères de Flory” devrait être disponible en octobre, pour smartphone, et s’enrichir au fil du temps avec des aventures de Flory.

Entre-temps, le joyeux coq hante déjà la page Facebook du projet. Avec succès puisqu’il a multiplié par trois le nombre d’amis et la dynamique participative. Il sera aussi au coeur de l’animation de la campagne de crowdfunding.

Après ses trois projets de départ, la plate-forme CiLo devrait en ajouter de nouveaux (après sélection) en septembre.

CiLo en pratique

La plate-forme CiLo – que vous trouverez via ce lien – accueille des projets de crowdfunding de type don, avec ou sans contrepartie.

Durée maximale d’une campagne: trois mois. Pas de limite financière, par contre. Les porteurs de projet peuvent prévoir plusieurs paliers à atteindre, correspondant à des scénarios de projet progressifs.

En cas d’échec de la campagne, les fonds sont remboursés aux personnes ayant promis leur contribution.

Partager

Laisser un commentaire