Attention : Nous mettons à jour notre gestion des abonnements. Si vous rencontrez un bug, n'hésitez pas à nous contacter à bugs@regional-it.be

Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

GDPR Agency ouvre une antenne à Paris

Article
Par · 10/01/2018
Partager

Spécialisée dans l’accompagnement des entreprises pour leur mise en conformité avec la réglementation RGPD (Règlement Général européen pour la Protection des Données), GDPR Agency, basée à Louvain-la-Neuve, inaugure une antenne… en France.

Champ d’action de la société: accompagnement de la mise en conformité des PME et TPE en termes juridiques, organisationnels et technologiques ; prestations en mode DPO as a Service (Data Protection Officer) via une prise en charge déléguée des responsabilités incombant à ce nouveau profil ; intervention en mode support de second niveau pour les DPO que les entreprises emploient en interne ; formations et séances de sensibilisation au GDPR ; remise en contexte des implications du GDPR dans un cadre plus vaste, “en ce compris le règlement ePrivacy en cours de discussion au Parlement européen.”

La société emploie actuellement 8 personnes, s’appuyant sur des profils externes spécialisés (juristes, DPO, informaticiens…). Dans cette équipe figurent 4 profils DPO, “certifiés” à l’issue de formations suivies à la Solvay Brussels School, au Data Protection Institute ou à l’ICHEC.

Spécificités locales

Pourquoi ouvrir une antenne en France? Parce que la société, jusqu’ici essentiellement active sur le marché belge francophone, doit désormais faire face à des demandes d’intervention émanant de sociétés françaises. Or, “bien que le GDPR soit une matière standardisée au niveau européen, il existe des spécificités locales qu’il est difficile de gérer efficacement sans avoir une agence locale”, argumente GDPR Agency.

D’où l’ouverture d’une antenne parisienne qui sera dirigée par François Corrard avec lequel une collaboration avait été engagée à l’automne dernier. Ce Français, diplômé de l’EEIE (Ecole Européenne d’Intelligence Economique) et de l’ESSEC (École supérieure des sciences économiques et commerciales), a dirigé plusieurs sociétés ou départements de sociétés informatiques en France et en Belgique. Il est ainsi passé notamment par Knowmore (logiciels de simulation d’applications métier), Xerfi (institut de recherche économique spécialisé en analyse de stratégie et de secteurs économiques). Il est par ailleurs depuis mai 2017, le CEO de Data Capital, société de services parisienne orientés GDPR (mise en conformité et prestations DPO as a service).

protection, sécurité, privacy, vie privéeMais qu’est-ce qui explique que des entreprises françaises viennent solliciter un acteur belge? Y a-t-il eu démarchage volontaire de GDPR Agency ou la demande est-elle née spontanément? Réponse de Christian Derauw, co-fondateur de la société: “Jusqu’ici, la demande française a toujours été spontanée et a toujours été initiée via notre site Internet. Le trafic en provenance de la France est d’environ 60%. Nous pensons que c’est le fait de communiquer en français et d’avoir un bon SEO qui est à l’origine de ce phénomène.” Résultat: la société se trouvait plutôt démunie face à cette demande: “Nous n’étions pas en mesure de travailler les leads en provenance de la France et la plupart de ceux-ci étaient abandonnés. Après quelques tests réalisés sur des opportunités françaises cet automne avec François Corrard, nous avons décidé ensemble de passer à la vitesse supérieure…”

En l’occurrence, trois personnes seront actives sur le marché français, en ce compris donc François Corrard et selon le principe appliqué en Belgique: faire appel à un réseau d’indépendants aux profils spécialisés. En fait d’“antenne”, c’est la société de François Corrard, Data Capital, qui sera à la manoeuvre, mais sous la “marque” GDPR Agency. “Nous avons décidé de privilégier l’agilité et de conclure dans un premier temps un contrat de partenariat entre les deux sociétés”, précise Christian Derauw.

Partager

Laisser un commentaire