Pour rester informé(e) des dernières actualités de l'IT en Belgique francophone, lisez ceci • Comment / Pourquoi s'abonner ?

EON Reality à Liège: bouillon de talents AR/VR?

Article
Par · 24/08/2017
Partager

Début juillet, alors que l’encore ministre de l’économie Jean-Claude Marcourt avait encore la main sur son maroquin, le gouvernement wallon annonçait l’établissement à Liège, sur le site encore en cours d’aménagement du Val Benoît, d’un centre de formation et de développements dédié à la réalité augmentée ou virtuelle (AR/VR).

Le partenaire commercial choisi est la société californienne EON Reality, spécialisée en développement et valorisation de solutions AR/VR.

Objectif du gouvernement wallon: dédier une partie des activités et de l’espace du Val Benoît à la genèse d’un écosystème régional AR/VR, secteur créatif et porteur d’emplois et d’innovations.

Pour EON Reality, qui dispose déjà d’un réseau de sites similaires à travers le monde, il s’agit de créer un nouveau hub et de renforcer son maillage international.

A noter que l’“Interactive Digital Center” (IDC) de Liège aura un rayonnement dépassant largement les limites de la région puisque son champ d’action – et de chalandise – couvrira non seulement la région wallonne mais l’ensemble de la Belgique et, par-delà nos frontières, l’Allemagne, les Pays-Bas et l’Autriche.

Inauguration d’ici fin de l’année

EON Reality Belgique et son IDC devraient ouvrir leurs portes d’ici la fin de l’année, éventuellement dès le début décembre.

Une implantation sur le site du Val Benoît dont voici la maquette virtuelle. (Source: SPI)

Un appel à candidatures pour staffer le nouveau centre sera bientôt lancé (courant septembre). Postes à pourvoir: direction générale, business development, postes de développeurs et de graphistes.

Dans le même temps, la société jettera les bases de l’école AR/VR qu’elle abritera et animera (plus de détails ci-dessous). Les formateurs viendront des rangs d’EON et, éventuellement, d’écoles de la région.

Ambition affichée par EON – et but recherché du côté des autorités régionales: créer 200 emplois, directs ou indirects, dans un délai de 5 ans. A noter qu’EON compte engager elle-même de 40 à 50% des personnes formées au sein de son espace de formation.

L’effectif d’EON inclura aussi bien des formateurs que des commerciaux, chefs de projet, développeurs, créateurs de contenus… ou encore des personnes “capables d’accompagner les équipes des clients et d’évangéliser les technologies AR/VR.”

Trois activités

Formations certifiantes. Espace pour développements de produits, projets et solutions. Espace-vitrine pour la promotion des technologies AR/VR et l’évangélisation des (futurs) utilisateurs.

Tels sont les trois axes d’activités autour desquels s’articulent tous les IDC d’EON Reality de par le monde. Celui de Liège ne fera pas exception. Découvrez-en tous les détails dans la suite de cet article réservé nos abonnés Premium.

Cette partie de contenu est réservée aux utilisateurs abonnés à / aux abonnement(s) suivant(s) :
  • Premium

Veuillez vous abonner ou vous inscrire pour la lire

Partager